Catégories
Articles récents
03/12/2022
AccueilislamophobieIslam radical : Zone interdite blanchie par l’ARCOM (ex-CSA)

Islam radical : Zone interdite blanchie par l’ARCOM (ex-CSA)

Ophélie Meunier, animatrice de l’émission Zone Interdite sur M6.

L’émission de M6 présentée par la journaliste Ophélie Meunier et consacrée à « l’islam radical » avait fait l’objet de nombreuses critiques sur sa déontologie, la sélection orientée de ses témoignages et la discrimination générale de son propos. Des critiques écartées d’un revers de la main par l’Arcom, nouvelle instance remplaçant le CSA. Mizane.info vous en dit plus.

« Face au danger de l’Islam radical, les réponses de l’Etat ». Ce numéro de Zone interdite avait fait grand bruit  le 23 janvier dernier. Cascades de raccourcis, poupées vendues sans visages, témoignage amputées de leur réalité, quête du sensationnalisme à tout prix : les reproches fusaient contre la rédaction de ce programme de la chaîne M6.

5 mois plus tard, l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (ARCOM) qui remplace le CSA a prononcé un avis après avoir été saisis par des téléspectateurs. Et pour l’ARCOM, rien à redire.

ARCOM : pas d’incitation à la haine en raison de la religion

L’Autorité « a constaté, au vu de l’ensemble des échanges, que les propos tenus n’avaient pas constitué un encouragement à des comportements discriminatoires ou une incitation à la haine en raison de la religion.

Elle a notamment relevé qu’il avait été rappelé à plusieurs reprises que l’ensemble des personnes de confession musulmane n’était pas visé par les propos dénonçant la radicalisation. L’Autorité n’a pas davantage constaté de manquement de l’éditeur à ses obligations en matière de respect des droits et libertés, notamment au regard du respect des droits de la personne.

Il apparaît en effet que les personnes qui s’exprimaient à visage découvert l’ont fait librement tandis que celles filmées en caméra cachée n’étaient pas identifiables. »

Roch-Olivier Maistre est le président de l’Arcom.

Pas d’incitation à la haine, aucune discrimination, et aucun manquement à ses obligations éditoriale. Un blanc seing bien accueillie par la journaliste Ophélie Meunier qui avait déclaré avoir reçue des menaces de mort à la suite de cette émission.

Dans le magazine Elle, Ophélie Meunier estime avoir fait le job. « En présentant ce reportage, je suis convaincue d’avoir fait mon travail. Je ne me suis jamais dit : j’ai déconné. Ce qui s’est passé est la preuve que le journalisme touche à des sujets sensibles et que nous avons plus que jamais besoin de les explorer »

L’Arcom est l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique. Elle est, selon ses statuts, garante de la liberté de communication et veille au financement de la création audiovisuelle et à la protection des droits. Sa régulation s’étend aux plateformes en ligne – réseaux sociaux, moteurs de recherche.