Catégories
Articles récents
04/12/2022
AccueilActualitesIl y a 27 ans, Srebrenica

Il y a 27 ans, Srebrenica

La guerre de Bosnie en 1995 a été l’occasion de nombreux crimes. Celui de Srebrenica est le plus important par sa gravité. 8000 hommes et adolescents bosniaques ont été exécutés ce jour-là par les forces serbes.

Lundi 11 juillet, les cérémonies d’hommage à la mémoire des victimes du génocide de Srebrenica ont débuté. Il y a 27 ans, 8000 hommes et adolescents musulmans y avaient trouvé la mort, exécutés méthodiquement par les forces serbes sous les ordres de Ratko Mladic et Radovan Karadzic.

Un crime contre l’humanité encore nié chez de nombreux serbes qui célèbrent les anciens responsables serbes comme des héros.

Des obsèques collectives organisées le jour de la date commémorant la prise de l’enclave par les forces du général serbe bosnien Ratko Mladic, condamné à perpétuité par la justice internationale.

La guerre entre serbes, croates et bosniaques a fait 100 000 morts

A Srebrenica, des milliers de personnes ont rendu hommage aux victimes dont les corps ont été répartis dans plusieurs fosses.

Les restes de 50 victimes ont été inhumés dans le cimetière d’un centre mémorial aux côtés de 6671. 1200 dépouilles sont encore recherchées, selon l’Institut bosnien pour les personnes disparues. La dispersion des cadavres dans plusieurs fosses par les autorités serbes de l’époque explique la difficulté à retrouver l’ensemble des victimes.

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell et le commissaire à l’élargissement Oliver Varhelyi ont eu pour leur part ces mots forts :  « A Srebrenica, l’Europe a failli et nous sommes face à notre honte ».

Face au déni des serbes, des associations de femmes bosniaques s‘efforcent de rétablir la vérité des faits.

« Nous nous battons depuis 27 ans pour la vérité et nous réclamons justice, mais depuis 27 ans ils nient la vérité, ils nient le génocide », explique Munira Subasic, présidente d’une association des femmes de Srebrenica, citée par Euronews.

Un combat dans lequel les femmes jouent le premier rôle. « Les femmes ont porté le plus grand fardeau de ce monde, en luttant pour la justice, pendant la guerre et après la guerre. Je dois être fière que nous ayons également réussi à élever nos enfants sans sentiments de haine ou de vengeance et je pense que les femmes du monde entier devraient prendre exemple sur nous », ajoute-t-elle.