Edit Template
dimanche 26 mai 2024

Hadjbycycle : l’épopée écologiste de Nabil Ennasri

Docteur en science politique, auteur de L’empire du Qatar : le nouveau maître du jeu ?, Nabil Ennasri s’est engagé dans un nouveau défi plus écologique : pédaler jusqu’à La Mecque pour sauver la planète. Mizane.info vous en dit plus.

La planète va mal, le réchauffement climatique est en marche et rien ne semble devoir freiner sa lente descente aux enfers qu’un mode de vie humain aussi affolant qu’irresponsable aura provoqué. Faut-il pour autant baisser les bras face à l’apocalypse ? Pour Nabil Ennasri, plus connu pour son expertise sur le Qatar, la réponse est non.

Et pour le prouver, l’homme s’est lancé samedi 22 avril sur les traces de ses ancêtres pour pédaler 6000 km de Paris jusqu’à la Mecque où il accomplira son pèlerinage. Un parcours tout à fait symbolique destiné à atteindre trois objectifs comme l’a lui-même expliqué le docteur en science politique.

« Tout faire pour préserver les possibilités de vie sur cette Terre »

Il s’agit d’abord de « mobiliser la conscience musulmane sur ce défi absolument crucial de sauvegarder l’habitabilité de notre planète et d’installer la mobilité douce comme nouveau moyen de transport pour les pratiques religieuses (…) L’enjeu de ce siècle est de tout faire pour préserver les possibilités de vie sur cette Terre. » Un engagement écologique nouveau dans le parcours de l’écrivain qui a décidé de joindre la parole à l’acte. 

La démarche de Nabil Ennasri consiste également à redonner vie à une pratique ancestrale du voyage vers La Mecque. Une manière de renouer avec la tradition des anciens dont les voyages se faisait à dos de monture et de « redonner du sens à nos déplacements ». Un mariage subtil en quelque sorte entre pratique religieuse et conscience écologique.

Le dernier objectif de ce Hadjbycycle est la mémoire des parents. Nabil Ennasri explique avoir voulu « rendre hommage à mon père et à tous les immigrés de la première heure. Après avoir sacrifié leurs vies pour notre bonheur, cette génération est en train de nous quitter. La fin d’un cycle de la glorieuse histoire de l’immigration. A nous d’écrire une nouvelle page. »

Agir pour dépasser nos contradictions

Pour ce faire, Nabil Ennasri est parti symboliquement de la gare Montparnasse, lieu d’arrivée de son père depuis le Maroc, pour pédaler jusqu’à La Mecque. Une centaine de personne sont venus l’encourager et le soutenir dans ce nouveau périple vert. Une équipe véhiculée suivra Nabil Ennasri sur près de 6000 km soit 65 étapes de 120 km/jour durant deux mois. « Je m’y prépare moralement et physiquement depuis environ trois ans », a confié l’homme.

Pris entre ses contradictions d’une aspiration à la sobriété et d’un train de vie encore trop gourmand, Nabil Ennasri explique vouloir proposer à travers ce Hadjbycycle une réforme « inspirante et collective, joyeuse et pleine de spiritualité » pour espérer enclencher une dynamique vertueuse et freiner l’annonce d’une apocalypse que les religieux n’ont même le plus privilège de posséder.

Un pari audacieux et inspirant qui offre un nouveau visage à la conscience musulmane et à ses engagements éthiques et citoyens.

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777