Edit Template
samedi 25 mai 2024

Geoffroy Lejeune écarté de « Valeurs actuelles »

Geoffroy Lejeune en 2021 sur TPMP

Le médiatique directeur de la rédaction de Valeurs actuelles a été mis à pied, ce vendredi 2 juin, au terme d’un long bras de fer avec le propriétaire franco-libanais du magazine, Iskandar Safa. Une sanction, sur fond de divergences éditoriales, préalable à un ultime entretien, le 12 juin, qui pourrait déboucher sur le licenciement de Geoffroy Lejeune. Focus.

Sur la sellette depuis plusieurs mois, l’annonce est finalement tombé ce vendredi 2 juin. Geoffroy Lejeune, directeur de la rédaction de Valeurs actuelles depuis 2016, est mis à pied et donc écarté des commandes du magazine.

En conflit ouvert avec le propriétaire de VA, et principale actionnaire, Iskandar Safa, Lejeune est convoqué lundi 12 juin pour un entretien fatidique préalable à un possible licenciement.

L’orientation éditoriale de VA en cause

La posture éditoriale du magazine, piloté par Lejeune, volontairement orientée vers l’extrême droite la plus radicale, serait l’une des principales causes de sa mise à l’écart de la rédaction.

La couverture assumée de VA sur la campagne présidentielle d’Eric Zemmour jusqu’à l’automne 2022, les multiples couvertures avantageant Marion Maréchal, nièce de Marine Le Pen, que Geoffroy Lejeune décrit comme une « amie chère », ont fini par agacer en haut lieu.

Le propriétaire du magazine, Iskandar Safa, n’a eu de cesse de rappeler, à chaque réunion, qu’il ne souhaitait pas que VA « roule » pour un candidat et appelait, de ses vœux, vers un hebdomadaire capable de « réunir toutes les droites », du Rassemblement national à LR.

Emmanuel Macron en couverture de VA (compte twitter du magazine)

Des souhaits peu réalisables sous la direction rédactionnelle de Lejeune multipliant les unes sur « la mafia Soros », en référence au milliardaire juif hongrois George Soros, ou encore « le ministre de la destruction nationale » pour désigner Pap Ndiaye.

Lejeune validait, encore récemment, la mise en ligne, sur VA+ (média vidéo du magazine), d’un entretien avec Jean-Eudes Gannat, militant identitaire proche de l’Action française.

Un lectorat à la baisse

Autre cause de la mise à pied de Geoffroy Lejeune, la baisse drastique du lectorat abonné à VA impactant les finances du magazine. Une baisse de 9.2% en 2022 par rapport à 2021. Constat de l’échec de la ligne « pro Zemmour », cette ligne éditoriale n’attire pas non plus les annonceurs.

L’arrivée, puis le limogeage, de Charles-Antoine Rougier, chargé dès l’automne 2022 de veiller à ce que la ligne éditoriale de l’hebdomadaire s’éloigne de l’extrême droite pour se rapprocher de la droite classique n’a eu, vraisemblablement, aucune influence sur la direction idéologique du magazine, piloté par Lejeune, plus enclin vers l’ultradroite.

En coulisse, on estime qu’un récent conflit entre le nouveau directeur de publication Jean-Louis Valentin (ex président régional chez LR) et Geoffroy Lejeune, en pleine réunion éditoriale, aurait été le point de rupture aboutissant à la mise à l’écart de ce dernier.

A lire aussi :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777