Edit Template
jeudi 29 février 2024

Gaza : Une maladie infectieuse touche plusieurs soldats israéliens

Soldat Gaza

En plus des bombardements incessants, depuis près de trois mois, la bande de Gaza voit apparaitre une multiplication des maladies infectieuses. Ce mercredi, un soldat israélien est mort infecté par un champignon après un contact avec des eaux usées. Une dizaine d’autres militaires souffriraient de la même infection. Focus.

La recrudescence des maladies fait son apparition dans la bande de Gaza. Outre les allers-retours incessants des ambulances vers les hôpitaux, l’insalubrité, la famine et les maladies s’ajoutent aux désarrois quotidiens des palestiniens. À tel point que les soldats israéliens y sont désormais exposés.

Ce mercredi 27 décembre, un soldat israélien est ainsi mort d’une infection transmise par un champignon présent dans les eaux usées de l’enclave palestinienne.

L’apparition des maladies infectieuses

La situation humanitaire à Gaza se détériore de jour en jour. Les pathologies infectieuses font désormais parti des innombrables afflictions qui touchent la population palestinienne à Gaza. Les soldats israéliens sur place sont également touchés.

Un soldat de Tsahal est mort, mercredi, infecté par un champignon présent dans les eaux usées de l’enclave palestinienne. Selon un professeur, directeur d’un laboratoire d’immunothérapie, le fusarium ou l’aspergillus est l’un des deux champignons responsable de cette soudaine maladie :

« On parle d’une infection lors de contact avec des eaux usées, des égouts ou de la boue à proximité des eaux usées. Ce champignon peut détruire aussi bien les voies respiratoires que différents organes et neutraliser aussi le système immunitaire. »

Une dizaine d’autres soldats infectés

Une dizaine d’autres militaires souffriraient de la même infection. L’armée israélienne, dont l’intervention est de plus en plus décriée, se refuse à tout commentaire au risque de créer une psychose auprès des familles des soldats israéliens.

Mercredi 27 décembre, le chef de l’OMS a une nouvelle fois lancé l’alerte rappelant que la population de Gaza est en « grand danger » : 21 des 36 hôpitaux de la bande de Gaza ne fonctionnent plus du tout tandis que la famine continue de s’étendre.

Or, si un champignon infecte des soldats israéliens à Gaza, les Palestiniens – dont l’accès aux soins est extrêmement difficile – souffrent bien plus encore de cette soudaine maladie.

A lire aussi :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777