Edit Template
mercredi 24 avril 2024

Gaza : un convoi humanitaire pillé par une « foule désespérée »

Convoi gaza

Un convoi du Programme alimentaire mondial (PAM) a été pillé hier après un barrage de l’armée israélienne. Le directeur du PAM appelle au cessez-le-feu immédiat et alerte sur une famine imminente à Gaza. Zoom.

Un convoi de nourriture du Programme alimentaire mondial (PAM) a été pillé, ce mardi, après avoir été bloqué par l’armée israélienne à l’intérieur de la bande de Gaza pendant trois heures.

Le convoi, composé de 14 camions transportant environ 200 tonnes de nourriture, se dirigeait vers le nord du territoire, où la famine est imminente selon le PAM dont les livraisons étaient suspendues depuis le 20 février.

Des convois systématiquement bloqués par l’armée israélienne

Un convoi du du Programme alimentaire mondial (PAM) a été bloqué par l’armée israélienne à un checkpoint à Wadi Gaza, dans le centre de la bande de Gaza. Après trois heures d’attente, le convoi a du rebrousser chemin, c’est à ce moment précis qu’une « foule désespérée s’est emparée du chargement ».

Cette action survient alors que la famine est imminente pour 2,2 millions des 2,4 millions d’habitants de Gaza, selon l’ONU. La situation est particulièrement critique dans le Nord du territoire, où les bombardements et les contrôles de l’armée israélienne entravent l’acheminement de l’aide.

Le 29 février, une distribution alimentaire avait tourné au carnage après des tirs israéliens qui ont fait une centaine de morts.

Des parachutages insuffisants pour éviter la famine

En collaboration avec l’armée de l’air jordanienne, un parachutage a été effectué hier larguant six tonnes de nourriture. Cependant, le directeur exécutif adjoint du PAM, Carl Skau indique que ces parachutages « parachutages sont une solution de dernier recours et ne permettront pas d’éviter la famine » :

« Nous avons besoin de points d’entrée dans le nord de Gaza afin de livrer suffisamment de nourriture pour un demi-million de personnes qui en ont désespérément besoin »

Carl Skau avait récemment déclaré au Conseil de sécurité de l’ONU que la famine atteignait des « niveaux catastrophiques »  dans le nord de la bande de Gaza soulignant que « les enfants meurent de maladies liées à la faim et souffrent de malnutrition sévère ».

A lire également :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777