Edit Template
vendredi 01 mars 2024

Gaza : L’ONU réclame une enquête sur un « possible crime de guerre » à Israël

onu israël

Le Haut-Commissariat des Nations unies réclame l’ouverture d’une enquête sur « la possible commission d’un crime de guerre » par l’armée israélienne à Gaza. Dans un communiqué, publié mercredi, l’ONU dit avoir reçu des « informations inquiétantes » sur l’exécution de « 11 hommes palestiniens non armés ». Zoom.

Le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme a réclamé à Israël, dans un communiqué, l’ouverture d’une enquête sur « la possible commission d’un crime de guerre ». Cela concernerait l’exécution sommaire de onze hommes palestiniens non armés, séparés puis tués devant leur famille.

Un officiel israélien a réagi, jeudi, à ce rapport en qualifiant les Nations unies « de porte-voix à la propagande palestinienne » ayant une approche « partisane et préjudiciable ».

L’armée israélienne de plus en plus critiquée

Après plus de deux mois de guerre à Gaza, l’action de l’armée israélienne est de plus en plus critiquée et les pressions internationales en faveur d’une trêve se multiplient.

Dans un communiqué daté de mercredi, les Nations Unies disent avoir reçu des « informations inquiétantes » concernant l’exécution, par des soldats israélien, de 11 hommes au nord de Gaza. Les militaires auraient, par la suite, enfermé les femmes et les enfants dans une pièce et jeté une grenade à l’intérieur.

« Ils sont décédés mardi soir lors d’une intervention de l’armée israélienne dans un immeuble résidentiel de la ville où s’abritaient plusieurs familles » selon des témoignages diffusés par l’Observatoire EuroMed des droits de l’homme. Le Haut-Commissariat des Nations unies réclame ainsi à Israël l’ouverture d’une enquête sur « la possible commission d’un crime de guerre ».

L’ONU « porte-voix à la propagande palestinienne » pour Israël

Un officiel israélien a réagi, ce jeudi, au communiqué des Nations unies en dénonçant une « diffamation » qui constitue un « nouvel exemple de l’approche partisane et préjudiciable » du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme à l’égard d’Israël.

« Les Nations unies ne peuvent être considérées comme un partenaire sérieux lorsque leurs organes et agences servent continuellement de porte-voix à la propagande palestinienne »

Le week-end dernier, un soldat israélien avait tué une mère et sa fille sur le parvis de la seule église catholique de Gaza, un autre avait causé la mort de trois otages israéliens alors qu’ils agitaient un drapeau blanc. Selon un dernier bilan, plus de 20 000 personnes sont mortes à Gaza depuis le début de l’offensive de l’armée israélienne pour la plupart des femmes et des enfants.

A lire également :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777