Edit Template
lundi 20 mai 2024

Gabriel Attal veut tester le port de l’uniforme dans les écoles

uniforme scolaire

Le ministre de l’Éducation nationale souhaite tester le port de l’uniforme dans les établissements scolaires, ce lundi 4 septembre, jour de rentrée des classes. Explications.

Après l’interdiction de l’abaya fin août, le ministre de l’Éducation nationale, Gabriel Attal, se penche aujourd’hui sur la généralisation du port de l’uniforme dans les établissements scolaires.

Les détails sur « les modalités d’expérimentation de l’uniforme » seront annoncés dans le courant de l’automne. Quelques jours plus tôt, Sabrina Agresti-Roubache, secrétaire d’État en charge de la Ville, s’était dit également « très favorable » à l’expérimentation d’une tenue scolaire mais exclusivement « dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville ».

Une mesure qui « mérite d’être testée »

C’est au micro de RTL, ce lundi matin, que le ministre de l’Éducation nationale s’est annoncé très favorable à l’expérimentation du port de l’uniforme dans les écoles françaises. Le ministre a invité les élus souhaitant tester ces mesures pour leurs établissements à se rapprocher des services ministérielles du gouvernement.

« Je ne suis pas sûr que ce soit une solution miracle qui permette de régler tous les problèmes, mais elle mérite d’être testée »

Le ministre Gabriel Attal s’était déjà exprimé sur le sujet dès ses premiers pas à l’hôtel de Rochechouart, en se déclarant favorable à l’expérimentation de l’uniforme.

Il rejoint ainsi les demandes du maire RN de Perpignan, Louis Alliot, qui a proposé jeudi le port d’une «tenue uniforme» dans les écoles de sa ville et celle du maire de Béziers, Robert Ménard, qui avait lui aussi exprimé début août son souhait de l’expérimenter dans sa commune.

Un uniforme uniquement pour les quartiers prioritaires ?

C’est une réflexion exprimée par la nouvelle secrétaire d’État en charge de la Ville sur la chaîne LCI. Sabrina Agresti-Roubache s’est dit ce mardi dernier « très favorable à l’expérimentation d’une tenue scolaire dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville ».

La secrétaire d’Etat s’est montré opposée « à la généralisation d’une telle mesure » dans l’ensemble de la France afin de réduire les inégalités et enlever une charge mentale aux parents.

Vu près d’un million de fois sur X (anciennement Twitter), l’extrait avait suscité de vives réaction. « Un uniforme de pauvres pour les quartiers de pauvres », a ironisé Olivier Faure, Premier secrétaire du PS.

A lire également :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777