Catégories
Articles récents
13/08/2022
AccueilFocusEric Geoffroy : « Le cheikh Al ‘Alawi était un homme de son temps »

Eric Geoffroy : « Le cheikh Al ‘Alawi était un homme de son temps »

« Si vous ne trouvez pas Dieu parmi les humains, vous ne Le trouverez nulle part » disait Ahmad al-‘Alâwî, fondateur de la confrérie éponyme en 1914 auquel Éric Geoffroy vient de consacrer un livre « Cheikh Ahmad al-‘Alâwî Vivificateur de la Voie soufie » (Albouraq). Découverte.

Héritière de la voie Shadhiliyya, la voie ‘Alawiyya a été fondée par le cheikh Ahmad al ‘Alawi.

Personnage charismatique né en Algérie en 1874, Ahmad al ‘Alawi a exercé un rayonnement bien au-delà de l’Afrique du nord.

Attaché à être un pont entre tradition et modernité, dans la lignée de l’émir Abdelkader, Ahmad al ‘Alaoui, écrit l’islamologue Eric Geoffroy, « avait vocation à créer des liens étroits avec l’Europe et le christianisme ».

Les cercles spirituels du cheikh ‘Alawi se déploient en France et en Europe à partir des années 1920.

« En France, les premiers foyers se situent à Paris (les disciples fondent une première zâwiya au 26 boulevard Saint-Germain, puis une seconde à la porte de Versailles), et à Marseille », précise le fondateur de Conscience soufie.

Le cheikh al ‘Alawi fera le déplacement en France à deux reprises, en 1926 et 1928.

A rebours d’un discours prônant la rupture complète avec la modernité occidentale, le cheikh al ‘Alawi voit dans ce contexte une opportunité d’avenir pour le message spirituel de l’islam.

« Il réalise que dans cet Occident livré aux hydres du consumérisme se trouve un terrain favorable à l’émergence d’une spiritualité universelle », explique Éric Geoffroy dans un ouvrage synthétique accessible et agrémenté d’illustrations.

Un portrait passionnant d’un des hommes les plus influents de la spiritualité qui fait de ce livre une très bonne introduction à la connaissance du fondateur de la voie ‘alawiyya.

« Cheikh Ahmad al-‘Alâwî Vivificateur de la Voie soufie », Eric Geoffroy, édition Albouraq, collection « Je veux connaître ».

A lire du même auteur :