Catégories
Articles récents
04/07/2020
AccueilActualitesEmotion et rassemblement après le décès du prédicateur Rachid Haddach

Emotion et rassemblement après le décès du prédicateur Rachid Haddach

Rachid Haddach.

Imam, prédicateur et conférencier belge bien connu en France, Rachid Haddach est mort des suites d’une maladie. Une disparition qui a soulevé une grande émotion dans la communauté musulmane francophone. Des milliers de fidèles ont assisté à sa prière funéraire. De nombreux imams ont fait le déplacement. Sur les réseaux sociaux, les éloges ont été nombreux.

Plusieurs milliers de fidèles se sont rendus à la prière funéraire à la mosquée Al Khalil (Molenbeek) pour rendre un dernier hommage à Rachid Haddach, conférencier, prédicateur et imam belge dont la notoriété avait franchi la frontière en France.

L’homme est décédé des suites d’une longue maladie dans la nuit de samedi à dimanche dernier.

Sur les réseaux sociaux, les hommages de prédicateurs et d’imams se sont aussi multipliés.

« Après l’avoir rencontré et échangé avec lui plusieurs fois, je témoigne qu’il était un Homme dévoué, modeste, au comportement agréable qui aimait la science et les savants. Je ne voyais en lui ni ostentation ni opportunisme » a déclaré l’imam Rachid Eljay.

« Nous étions des milliers à accompagner le professeur Rachid Haddach avec la prière mortuaire. Il nous quitte vers la demeure dernière. Celle que nous rejoindrons tous. À bientôt mon frère. Nous t’aimons de tout notre cœur. Qu’Allah lui fasse miséricorde », a réagi Abdelmonaïm Boussena.

Pour Hassan Iquioussen, « il était de ces prédicateurs profondément engagés dans l’éducation populaire de la jeunesse européenne francophone. Il était connu pour la pertinence des sujets qu’il adressait, son humilité, sa gentillesse et son humour ».

« J’ai appris avec tristesse la mort du Cheikh Rachid Haddāsh, des suites d’une longue maladie. Puisse Dieu l’accueillir parmi Ses meilleures créatures, apaiser les cœurs des siens. À Dieu nous appartenons; auprès de Lui nous retournerons », a commenté Mohamed Bajrafil.

Quant à Ismail Mounir, il estime que « son travail, sa gentillesse, son sourire, son humour et sa sagesse sont le meilleur héritage que l’on puisse mettre en application dans nos vies pour lui rendre hommage. »