Edit Template
lundi 22 avril 2024

« Emmanuel Kant a un lien avec le conflit en Ukraine » selon un gouverneur russe

Emmanuel Kant

Emmanuel Kant, célèbre philosophe allemand de Kaliningrad (ancienne capitale de la Prusse), serait responsable du chaos international et de la guerre en Ukraine selon le gouverneur russe de Kaliningrad, Anton Alikhanov. « La Première Guerre mondiale a commencé avec l’œuvre de Kant » a déclaré, vendredi dernier, Alikhanov lors d’un congrès. Explication.

Le gouverneur de Kaliningrad (en Russie), Anton Alikhanov, a récemment affirmé que le philosophe allemand Emmanuel Kant, originaire de la région, serait responsable du conflit actuel en Ukraine et plus largement du « chaos mondial […] auquel nous sommes confrontés aujourd’hui ».

Selon lui, Kant – né à Kaliningrad en 1724 et décédé dans la même ville en 1804 – en tant que « l’un des pères fondateurs de l’Occident moderne » aurait un lien direct avec les conflits mondiaux passés et présents en Europe, à commencer par la première guerre mondiale.

Kant, père fondateur de « l’Occident moderne »

« Emmanuel Kant a un lien direct avec le conflit militaire en Ukraine », a asséné vendredi le gouverneur de Kaliningrad, Anton Alikhanov, lors du « Ve Congrès des politologues ». Alikhanov a justifié son propos en accusant Kant d’avoir « posé les fondations de la philosophie allemande classique marquée par l’impiété et l’absence de valeurs supérieures » :

« Aujourd’hui, en 2024, nous sommes assez audacieux pour affirmer que non seulement la Première Guerre mondiale a commencé avec l’œuvre de Kant, mais que le conflit actuel en Ukraine aussi »

Selon Alikhanov, Emmanuel Kant est considéré comme « le père de la liberté, de l’idée de l’état de droit, du libéralisme, du rationalisme et même de l’idée d’Union européenne », le philosophe allemand aurait donc grandement influencé la pensée et les conflits militaires des fondateurs de l’Europe moderne.

Une image écornée en Russie

Dans son œuvre « Vers la paix perpétuelle » le philosophe de Kaliningrad écrivait « la violation du droit en un seul lieu de la terre est partout ressentie », une citation bien loin des considérations militaires actuelles mais l’image de Kant reste néanmoins contesté notamment en Russie.

En 2015, la maison natale du philosophe à Kaliningrad avait été taguée avec cette inscription : « Andouille ». Plus dramatique en 2013, à Rostov-sur-le-Don dans le sud de la Russie, deux hommes s’étaient disputés à propos d’Emmanuel Kant. Ils avaient fini par se tirer dessus.

« Au cours de la bagarre, le suspect a sorti un pistolet avec des balles en caoutchouc et a tiré plusieurs coups de feu sur son adversaire », relatait alors le média russe Ria Novosti.

A lire aussi :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777