Edit Template
mardi 28 mai 2024

Dubaï : Gérald Darmanin en visite surprise pour renforcer la coopération judiciaire

Gérald Darmanin Dubaï

Le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, était en visite surprise ce mercredi 25 octobre aux Emirats arabes unis afin de rencontrer son homologue émirati. Le renforcement de la coopération sécuritaire et judiciaire était le thème principale de la visite protocolaire. Le zoom de la rédaction.

Ce mercredi 25 octobre, le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, était à Dubaï pour des « échanges riches autour de notre coopération sécuritaire et judiciaire, de la lutte contre les narcotrafiquants ».

S’il s’agissait officiellement d’assister à une réunion de coopération sécuritaire (l’International Security Alliance), le ministre de l’intérieur français a également assisté à des démonstrations d’intervention par drones – utilisé en cas d’accident – ainsi qu’à des rencontres avec des entreprises françaises dans la région.

Une trentaine de narcotrafiquants français à Dubaï

L’enjeu central de la rencontre avec les autorités émiraties visait essentiellement la coopération judiciaire internationale entre Paris et les Emirats arabes unis. L’entourage diplomatique indique :

« Le ministre et son homologue émirati [Saif Ben Zayed Al Nahyane] ont souligné la qualité de la relation bilatérale »

Le processus judiciaire est nécessaire entre les deux pays étant donné la trentaine de narcotrafiquants français, selon les services de police, supervisant depuis Dubaï des commerces de stupéfiants et empêtrés dans plusieurs affaires criminelles.

A titre d’exemple, de multiples extraditions de narcotrafiquants français ont été annulées à la suite de décision unilatérale de la justice émiratie. Des imbroglios qui suscitent l’incompréhension des magistrats français. L’entourage du ministre de l’intérieur souligne toute fois que :

« l’absence totale de difficultés entre les ministres des deux pays mais des ajustements sont nécessaires dans les processus judiciaires pour bâtir des procédures inattaquables sur le plan juridique »

Un magistrat français « de liaison » bientôt implanté aux Emirats

Le narcotrafic n’est pas le seul élément préoccupant pour l’appareil judiciaire français. Une large partie de la coopération, entre les deux états, concerne aussi les affaires liées au blanchiment d’argent.

Un nombre incalculable de dossiers judiciaire, impliquant les Emirat, contraints les enquêteurs français a multiplier les relances, mails et réunions, parfois des mois durant, pour obtenir de minces résultats.

Afin de poursuivre le long travail sécuritaire et judiciaire, entre les deux pays, un attaché de sécurité intérieure – un magistrat de liaison – doit s’installer dans l’Emirat « dans les prochaines semaines » selon l’entourage de Gérald Darmanin.

La visite du prince héritier émirati à Paris il y a quelques mois avait donné le ton du rapprochement entre les deux pays. Paris est également sensible à la féroce lutte menée par l’archipel arabe contre la confrérie des Frères musulmans.

Une campagne d’intoxication en matière d’information menée par les Emirats, via une société suisse, avait on s’en souvient conduit à la production d’une liste d’élus, d’intellectuels et de militants identifiés comme islamistes ou « islamogauchistes », liste communiquée à un certain nombre de médias.

A lire aussi :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777