Catégories
Articles récents
08/04/2020
AccueilActualitesDes manifestations islamophobes dans 28 villes américaines

Des manifestations islamophobes dans 28 villes américaines

Samedi 10 juin, l’association proche de l’extrême-droite américaine ACT For America a organisé des manifestations anti-islam dans 28 villes des Etats-Unis. Des contre-manifestations antiracistes ont accueilli ces démonstrations de populisme et des heurts se sont produits. Eclairage.

New York, Seattle et Chicago. Samedi 28 juin, l’association ACT For America a frappé fort en quadrillant les plus grandes villes des Etats-Unis (28 villes au total) avec des slogans anti-charia et anti-islam. L’association n’en est d’ailleurs pas à son coup d’essai.  Sur son site, ACT For America présentait les motifs de cette journée de manifestation en ces termes : « C’est une marche contre la Charia et en faveur des droits de l’homme. Notre nation est construite sur la liberté de religion (un pilier de notre démocratie) que nous devons toujours respecter, protéger et honorer ».

ACT For America, une organisation populiste et islamophobe

Les organisateurs ont précisé vouloir dénoncer les « les traitements horribles que subissent les femmes, les enfants, et les membres de la communauté LGBQT sous la charia ». Face aux manifestants, des contre-manifestants ont dénoncé une nouvelle expression d’islamophobie dont est coutumière l’association américaine. Corey Saylor du Conseil sur les relations américano-islamiques (CAIR) a pointé du doigt sur Al Jazeera la nature islamophobe des manifestations dont le but serait selon elle de « créer un environnement où la violence ‘contre les musulmans’ devient permise ».

Mike Flynn est un ancien conseiller de Donald Trump et membre de ACT For America.

D’après RFI, le nombre de contre-manifestants était le plus souvent supérieur à celui des manifestants. Des heurts se sont produits et des arrestations ont été réalisées. Pour Heidi Beirich, directeur d’un projet de recherche en droit, cité par « Le courrier du soir », ACT For America « diabolise tous les musulmans qu’il considère comme des terroristes qui souhaitent subvertir le système politique dans ce pays », regrette-t-il.

Une base de données sur les musulmans américains

Organisation politique d’extrême-droite créée en 2007, proche de Donald Trump (Mike Flynn, son ancien conseiller, en fait partie), Act For America est présidée par Brigitte Gabriel, aux thèses proches de celles défendues par la pro-israélienne Pamela Gellar, et revendique quelque 525 000 membres à son actif. D’après Radio France International, le groupe disposerait d’une base de données sur la plupart des associations étudiantes musulmanes des États-Unis, les mosquées et les institutions islamiques.

Brigitte Gabriel.

Ses sujets privilégiés sont le terrorisme, la sécurisation de la frontière, la préservation de la Constitution des États-Unis, l’indépendance énergétique, l’autonomisation des femmes et la protection des enfants et le soutien d’Israël. Cette campagne islamophobe intervient quelques mois après le Travel Ban, cette décision prise par l’administration Trump d’interdire l’accès au territoire américain aux ressortissants de sept pays musulmans.