Edit Template
vendredi 19 juillet 2024

Colloque international à Marrakech pour l’encadrement de la Fatwa

Colloque Maroc Fatwa

La fondation Mohammed VI organisait un colloque international sur la fatwa, du 8 au 10 juillet, à Marrakech. Il a réuni plus de 350 oulémas venant de 72 pays d’Afrique, d’Asie, d’Europe et d’Amérique latine. Le thème principal de ce congrès portait sur « les règles de la Fatwa dans le contexte africain ». Le zoom de la rédaction.

La tenue de ce colloque, qui a pris fin ce lundi 10 juillet, venait en application des recommandations du Conseil supérieur de la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains, qui avait tenu sa 4ème session les 19 et 20 octobre 2022 à Fès.

Il s’agissait d’établir une réflexion et un travail collégial sur l’ancrage scientifique et culturel de la fatwa (verdict juridique en Islam sur une question précise), de définir ces principes et son application – voir son institutionnalisation – dans le contexte africain.

Porter les valeurs d’un islam « tolérant »

Avec la participation de plus de 350 oulémas, hommes et femmes, venant de 72 pays d’Afrique, d’Asie, d’Europe et d’Amérique du Sud, représentant les institutions chargées de la Fatwa et de Conseils islamiques, le colloque s’est ponctué par un rapport général et une lecture finale énoncé par le dirigeant, et roi actuel du Maroc, Mohammed VI.

Le rapport général, et la lecture de la déclaration finale de l’événement, sont venus entériner une future feuille de route pour orienter les efforts des participants, parmi les oulémas, en faveur d’une fatwa encadrée et contextualisée.

« Les Oulémas sont tenus d’avoir une présence bénéfique dans la vie des gens en les invitant aux vertus de la modération et du juste milieu et en s’opposant aux obscurantistes et aux extrémistes de tout bord. »

Les directives énoncées consistent essentiellement à mutualiser les efforts conjoints des théologiens du Maroc, et leurs homologues des pays africains musulmans, afin de mettre en pratique l’émission de fatwas adaptées et ainsi porter les valeurs d’un islam tolérant.

350 oulémas réunis pour un colloque sur la fatwa à Marrakech

Institutionnaliser la pratique de la fatwa

« Chaque pays africain se doit d’attribuer l’exercice de la fatwa à une institution collégiale » : c’est le message qu’a adressé le dirigeant et roi du Maroc, Mohammed VI pour conclure ce colloque.

Dans une longue tirade, lu par le ministre des Affaires islamiques du Maroc, Ahmed Toufiq, devant plusieurs centaines de savants et théologiens, dont plusieurs délégations venus de pays africains (Sénégal, Burkina Faso, Côte d’ivoire…), le roi Mohammad VI a exhorté ces pays à élever la fatwa « au rang d’action institutionnelle » :

« Chaque pays africain se doit d’attribuer l’exercice de la fatwa à une institution collégiale composée d’ouléma dignes de foi, modérés et attachés aux principes intangibles et à la doctrine religieuse de leur pays »

Le congrès, particulièrement sa clôture, s’est déroulé en présence de plusieurs ministres du gouvernement marocain, du secrétaire général du Conseil supérieur des Oulémas, Mohamed Yessef et des présidents des sections de la Fondation Mohammed VI.

A lire également :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777