Edit Template
lundi 22 avril 2024

Cisjordanie : la colonisation israélienne reste active malgré la guerre à Gaza

En pleine offensive à Gaza, la colonisation israélienne ne faiblit pas en Cisjordanie avec l’aval donné à la construction de 3.500 logements dans deux nouvelles colonies. Ce développement survient malgré un durcissement des critiques américaines à l’égard d’Israël. Focus

Sous le mandat du ministre israélien des Finances Bezalel Smotrich, à la tête de l’administration des implantations en Cisjordanie, neuf colonies ont été légalisées. Ces implantations, établies sans autorisation, sont au nombre de 144 en Cisjordanie.

L’année dernière, un record de 23 colonies sauvages ont été créées, bien que la communauté internationale les considère largement comme contraires au droit international.

Des colonies illégales soutenue par le gouvernement israélien

La semaine dernière, ce sont 700 hectares de terres domaniales supplémentaires en Cisjordanie qui ont été avalisé par l’armée israélienne. Une décision politique est considérée comme « une réponse » à une attaque palestinienne commise le 22 février contre un poste de contrôle israélien.

Cette validation, soutenue par le gouvernement de Benyamin Netanyahou, permettra la construction de 3 500 logements dans deux nouvelles colonies à l’est de Jérusalem.

Bezalel Smotrich, ministre des Finances, est à la tête de cette opération. Il est responsable, depuis un an, de l’administration des implantations en Cisjordanie. Durant son mandat, les colonies « sauvages » sont établies en un temps record et bénéficient d’une protection de l’armée, du raccordement au réseau électrique et du ramassage scolaire.

La diplomatie américaine hausse le ton

Malgré les coupes budgétaires liées au financement de la guerre à Gaza, Bezalel Smotrich a réussi à débloquer un milliard de dollars pour la réfection et la construction de nouvelles routes en Cisjordanie, favorisant ainsi les 500 000 Israéliens vivant dans 149 colonies de Cisjordanie.

Cette population représente seulement 5 % de la population israélienne mais bénéficie de 20 % des dépenses publiques pour le réseau routier. Antony Blinken, secrétaire d’État américain, a récemment exprimé sa déception quant à la création de nouvelles colonies, affirmant que cette politique est « incompatible avec le droit international ».

Les États-Unis notamment ont pris des sanctions à l’encontre de quatre colons accusés de violences antipalestiniennes. Même chose en France qui a pris des mesures similaires contre 28 auteurs d’agressions, soulignant que « colonisation est illégale en droit international et doit cesser ». 

A lire aussi :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777