Edit Template
jeudi 29 février 2024

Bénédiction des couples homosexuels : 1ere réactions à la décision du pape

La Fiducia supplicans du Pape François, ouvrant la possibilité de formulation de bénédictions aux couples homosexuels, n’est pas passé inaperçu chez les catholiques du monde entier. Beaucoup dénoncent « une grande tromperie » du chef de l’Eglise. Nos explications.

La publication par le Vatican de  la Fiducia supplicans, texte papal ouvrant la possibilité de bénir les couples homosexuels a soulevé une première salve de critiques chez les clercs catholiques. Les explications de l’Eglise insistant sur le fait que la doctrine de l’Église catholique ne changeait pas sur le fond et que ce texte n’impliquait aucun rite n’ont pas convaincu.

Signe du malaise, plusieurs Églises locales et nombre d’évêques ont inscrit la formule  de contestation « non placet » sur le texte du Dicastère de la doctrine de la foi. Un geste de contestation historique au sein de l’Eglise.

Une « grande tromperie » dénoncent l’église du Kazakhstan

Au Kazakhstan, l’archevêque d’Astana Tomasz Peta et son évêque auxiliaire Athanasius Schneider ont commenté Fiducia supplicans, qualifiant ce texte de « grande tromperie ». Les bénédictions de couples homosexuels estiment-ils « contredisent directement et gravement la Révélation divine ainsi que la doctrine et la pratique ininterrompues et bimillénaires de l’Église catholique. »

Même son de cloche dans des conférences épiscopales en Zambie, au Nigeria, au Malawi et au Cameroun, qui toutes ont demandé des « clarifications ». 

« Afin d’éviter la confusion parmi les fidèles, nous affirmons que, pour des raisons pastorales, les bénédictions de toutes sortes et entre personnes de même sexe ne sont pas autorisées au Malawi », écrivent les dignitaires de ces conférences dans un document nommé « Clarification de la déclaration sur la signification pastorale des bénédictions Fiducia supplicans ».

A Madagascar, le père Séraphin Rafanomezantsoa, secrétaire de coordination au sein de la Conférence épiscopale de Madagascar s’est voulu plus conciliant.

« Les gens confondent la reconnaissance et l’accueil. Le fait d’accueillir ne cautionne jamais l’homosexualité. La bénédiction dont parle le pape n’est pas une bénédiction de l’union homosexuelle. Il faut être clair là-dessus. Mais l’Église ne peut jamais non plus exclure les personnes homosexuelles. Le pape dit : ces personnes-là, comme toutes personnes, sont fils et fille de Dieu, donc elles méritent la bénédiction. »

La colère des Malgaches catholiques

L’ecclésiastique voit même dans ce texte du Pape une réaffirmation des valeurs catholiques : « Un rappel au message de Jésus qui nous demande de s’aimer, de ne jamais exclure – surtout au nom de l’orientation sexuelle, ni de persécuter. » 

Sur les réseaux sociaux, les catholiques malgaches dénoncent cette décision. « Ne quittez pas l’Église à cause d’un seul homme », s’alarment de nombreuses voix. À Madagascar, l’homosexualité est fermement condamnée par la majorité de la société.

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777