Catégories
Articles récents
24/09/2020
AccueilActualitesArrestation d’Abdullah Basfar : « Cette situation est inquiétante ! » 

Arrestation d’Abdullah Basfar : « Cette situation est inquiétante ! » 

Le savant musulman saoudien Abdullah Basfar, récitateur et spécialiste du Coran, a été arrêté au mois d’août dans son pays apprenait-on selon le Middle East Monitor. Cette personnalité bien connue en France a participé durant de nombreuses années aux Rassemblements des musulmans de France organisés par Musulmans de France (ex-UOIF).

L’homme a souvent ouvert le programme de conférences et de débats publics des différents Rassemblements des musulmans de France organisés par l’ex-UOIF (Musulmans de France).

Abdullah Basfar, savant saoudien connu pour sa récitation du Coran, a été arrêté au cours du mois d’août, apprenait-on sans plus de précisions.

Dernière en date d’un florilège d’arrestations aussi nombreuses qu’opaques après celles de Salwan ‘Aoudah, Awad al Qarni et de beaucoup d’autres.

Contactées par Mizane.info, très peu de voix musulmanes ont souhaité s’exprimer sur cette affaire, indice d’un climat psychologique et politique extrêmement tendu en France.

Une politique de répression saoudienne

Abdelkader Sadouni, imam de la mosquée de Nice, a répondu à nos questions.

« Je m’interroge sur les raisons de cette arrestation et sur le fait que cette information nous parvienne aussi tardivement. Peut-être a-t-il chatouillé dans une conversation privé le gouvernement actuel et cela n’a pas plu », a-t-il expliqué à Mizane.info, ajoutant que « beaucoup de personnes ont été arrêtées de cette manière ».

« La politique dans ces pays-là n’est pas de discuter avec les contestataires. On les élimine ! »

Pour le cadre musulman, le régime saoudien, confronté à ses propres contradictions, est au bord de l’implosion.

« L’Arabie saoudite veut rattraper son retard sur le Qatar et les Emirats en se penchant sur le modèle occidental de libération des mœurs, ce qui entre en contradiction avec l’enseignement religieux saoudien wahhabite qui a marqué la mentalité saoudienne. Des années durant, les religieux saoudiens ont enseigné que la musique est haram (illicite) et du jour au lendemain elle devient halal ! Ce discours a mis en marge l’Arabie saoudite du reste du monde et MBS a décidé de déclarer la guerre à cet islam rigoriste. Du coup, il suffit qu’il y ait un prédicateur qui s’exprime contre la venue de Shakira et on le jette en prison ! »

Une politique qui n’a pourtant pas renoncé au volet répressif du discours religieux officiel.

« Le dernier sermon de Soudais (imam de la Mecque, proche du pouvoir) est catastrophique. Il traite de polythéistes tous les musulmans qui ne rentrent pas dans le moule du wahhabisme et après il parle d’union. Quelle union ? On ne cesse de nous parler d’islam politique mais utiliser le minbar de la Mecque de cette manière, c’est aussi de l’islam politique. »

« Se taire ou ne rien dire n’est pas suffisant ! »

Un autre cadre religieux et membre d’un institut musulman a exprimé à Mizane.info, sous couvert d’anonymat, son inquiétude.

« Abdullah Basfar avait été interdit de venue en France depuis 2011 bien que sa participation au Rassemblement des musulmans de France était déclarée et non clandestine. Il ne fait pourtant pas de politique. Cette arrestation est étonnante et surprenante car le cheikh Basfar est un officiel saoudien dans tout ce qu’il fait. Dans ses khoutoubs (discours du vendredi), il a toujours manifesté un soutien pour le pouvoir actuel. On peut même dire qu’il avait servi l’image de l’Arabie saoudite en tant qu’Etat qui soutient ces activités à travers le monde », a-t-il déclaré.

« Comment un serviteur de son pays finit par se retrouver emprisonné ? Mais là-bas, se taire ou ne rien dire n’est pas suffisant. Même des membres de familles royales sont inquiétés. Pour quelles raisons ? Nous l’ignorons. Nous savons que le cheikh Basfar n’a rien à se reprocher. Cette situation est inquiétante. »