Edit Template
mercredi 22 mai 2024

Achoura, une célébration aux multiples visages

Le 10e jour de mois hégirien de Muharram, correspondant au vendredi 28 juillet, un jeûne méritoire largement observé par les musulmans sunnites : le jeûne de ‘Achoura. Marquant la commémoration de la sortie d’Égypte « des fils d’Israël » sous la conduite du prophète Moïse, pour la communauté chiite, il s’agit plutôt d’une période de deuil historique du martyre de Hussein, petit-fils du Prophète ﷺ, qui trouva la mort à Karbala en 680.

Dérivé du mot « achara » qui signifie « dix », en arabe, le terme Achoura  (‘āshūrā’)  désigne plusieurs célébrations qui se tiennent le dixième jour du premier mois de l’année hégirienne, muharram.

La pratique d’un jeûne, recommandé par le Prophète ﷺ, marquant le jour où Dieu sauva les « fils d’Israël » sous l’égide du Prophète Moïse.

La commémoration d’un deuil, pour les musulmans chiites, marquant le martyre de Hussein, petit-fils du Prophète ﷺ et troisième imam des chiites, qui trouva la mort à Karbala, en Irak, avec des membres de sa famille et des compagnons, dans une bataille effroyable l’opposant à l’armée omeyyade en 680.

Muharram, un mois sacré et historique

Le mois de Muharram est l’un des quatre mois sacrés avec rajab, dhu al-qi’da et dhu al-hijja, du calendrier musulman. C’est durant ce mois que l’hégire a été accomplie et c’est aussi le moment de la commémoration de ‘Achoura.

Avant que le jeûne du mois du Ramadan ne soit prescrit, le jeûne s’effectuait le jour de ‘Ashoura, jusqu’à l’abrogation de son caractère obligatoire dans la seconde année de l’Hégire au moment de la révélation du verset : « Oh vous qui croyez, le Jeûne vous est prescrit comme il a été prescrit à ceux qui vous ont précédés, ainsi atteindrez-vous la piété » Coran : Sourate 2, verset 183.

Le jeûne de Ashoura se maintint néanmoins pour devenir juste méritoire (non obligatoire). Le Prophète (paix et salut soient sur lui) dit: «Je compte sur Allah pour que le jeûne observé le jour d’Arafa expie les péchés commis pendant l’année précédente et l’année suivante et pour que le jeûne du jour d’Ashoura expie les péchés* commis pendant l’année précédente. » (rapporté par Mouslim,1162)

Deux variantes de récit traditionnels font mention de l’origine de ce jeûne. Pour l’une, elle remonte aux Qurayshites qui jeûnaient ce jour durant la période antéislamique, pratique que le Prophète aurait maintenu à Médine. Pour l’autre, elle provient de la communauté juive médinoise qui aurait jeûné en commémoration de la libération des fils d’Israël du joug de Pharaon.

Le martyre de Hussein

Mais Achoura fait également référence à un autre événement, datant du 10 Muharram de l’an 680 de l’ère chrétienne. A cette date, Hussein, petit-fils du Prophète et fils de Ali ibn Abi Tâlib, quatrième calife de l’islam, marche sur l’Irak, pour faire valoir ses droits à la succession califale, ouverte après l’assassinat de son père (assassiné par un kharidjite), et espère rétablir l’esprit prophétique menacé par l’accession de Yazid, fils de Mou’awiyya.

Hussein et son armée sont défaits, malgré une opposition farouche, par les troupes de Yazid Ier envoyées de Damas. Hussein tombe en martyr, décapité et son corps mutilé. Il est enterré à l’endroit même où il mourut, et Karbala est aujourd’hui un grand centre de pèlerinage chiite.

A lire aussi :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777