Edit Template
mercredi 22 mai 2024

Abaya : Une commission américaine critique la décision de la France

uscrif

Une Commission américaine, mandatée par le Congrès américain, critique sans ménagement, dans un communiqué, l’interdiction de l’abaya dans les établissements scolaires en France. La commission accuse le gouvernement français « d’utiliser une interprétation spécifique de la laïcité pour cibler les musulmans ». Focus.

La Commission américaine sur la liberté religieuse internationale (USCIRF), un organisme gouvernemental consultatif mandaté par le Congrès américain, a fustigé, vendredi dernier, la décision du gouvernement française d’interdire le port de l’abaya dans les écoles françaises.

Dans un communiqué, publié par la commission, son président Abraham Cooper évoque une mesure d’« intimidation » visant les musulmans de France qui « empiète sur la liberté religieuse ».

Une interprétation spécifique de la laïcité

Validée dernièrement par le Conseil d’État, l’interdiction du port de l’abaya à l’école, au nom de la laïcité, a été la polémique principale de cette rentrée scolaire.

Globalement approuvée par une majorité des partis politiques en France, cette nouvelle loi est fortement contestée par une commission américaine sur la liberté religieuse internationale (USCIRF) :

« Dans un effort malavisé pour promouvoir la valeur française de laïcité, le gouvernement empiète sur la liberté religieuse »

La commission, présidé par Abraham Cooper, estime que la France utilise « une interprétation spécifique de la laïcité » pour cibler sa population musulmane :

« La France continue d’utiliser une interprétation spécifique de la laïcité pour cibler et intimider les groupes religieux, en particulier les musulmans. »

Sigle de l’USCIRF

Une polémique récurrente en France

Après le niqab, le burkini et le hijab, la France a récidivé durant cette rentrée scolaire avec une nouvelle polémique autour de l’islam et des musulmans. Cette fois-ci, ce fut le tour du port de l’abaya, une longue robe couvrante, bannie à l’école au nom de la laïcité.

La commission juge ainsi, dans son communiqué, « condamnable de restreindre la pratique pacifique des croyances religieuses des individus pour promouvoir la laïcité ». Nury Turkel, une des porte-parole de la Commission, alerte :

« La communauté internationale doit continuer à s’élever contre les lois qui menacent la liberté religieuse de tous en France, ainsi que dans d’autres pays d’Europe. »

La Commission américaine sur la liberté religieuse internationale (USCIRF) fait régulièrement des recommandations au gouvernement américain mais n’a qu’un rôle strictement consultatif.

A lire aussi :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777