Edit Template
mardi 16 juillet 2024

30 organisations appellent à la fin du jumelage entre Toulouse et Tel Aviv

Dans une lettre ouverte adressée à la mairie de Toulouse, trente organisations toulousaines demandent à ce que la ville rose suive la voie de la mairie de Barcelone et mette fin à son jumelage avec Tel Aviv. Ces différentes organisations politiques, syndicats d’étudiants et de travailleurs, organisations féministes et antiracistes se sont rassemblées jeudi 30 mars. Mizane.info publie leur lettre ouverte à la mairie de Toulouse.  

Le jumelage de Toulouse avec Tel Aviv doit cesser !

Le 8 février dernier, la mairie de Barcelone a suspendu ses liens institutionnels avec Israël, en particulier son jumelage avec Tel Aviv. Dans une lettre adressée au premier ministre israélien Netanyahu, la maire de la capitale catalane Ada Colau a mis en cause l’occupation israélienne en soulignant « qu’en tant que maire de Barcelone, ville méditerranéenne et défenseur des droits de l’homme, [elle] ne peu[t] être indifférente à la violation systématique des droits fondamentaux de la population palestinienne ».

Cette décision a été saluée par plus de 50 personnalités de premier plan dans le monde, comme la lauréate du prix Nobel de littérature Annie Arnaux ou l’actrice Susan Sarandon, ainsi que par de nombreuses organisations antiracistes et progressistes.

Durant l’élection municipale de 2020, 5340 Toulousain·es ont soutenu la campagne du Collectif Palestine Vaincra #StopJumelageToulouseTelAviv qui dénonce la coopération entre la ville rose et la capitale d’un régime qui pratique une politique d’apartheid comme l’ont souligné de nombreuses ONG internationales, israéliennes et palestiniennes.

Nous dénonçons également la coalition d’extrême droite nouvellement élue et qui regroupe des personnalités politiques ouvertement fascistes, homophobes et racistes telles que Bezalel Smotrich et Itmar Ben Gvir. Ce nouveau gouvernement multiplie les provocations et les attaques contre le peuple palestinien depuis le début de l’année.

Depuis 1962, la ville de Toulouse entretient un jumelage avec Tel Aviv. Mettre fin à cette coopération c’est dénoncer la politique du gouvernement d’extrême droite israélien ainsi que le régime d’apartheid israélien. À de nombreuses reprises dans son histoire, Toulouse a démontré qu’elle est une ville attachée aux valeurs antiracistes et anticolonialistes. Une fois de plus, mettre fin au jumelage de Toulouse avec Tel Aviv c’est rester fidèle à cet héritage.

Premiers signataires : Action Antifasciste Tolosa, AFPS Toulouse, Association des Palestiniens de Toulouse, ATTAC, CGT Educ’Action 31, CGT-SELA 31, CNT IS 31, Collectif Palestine Vaincra, Collectif Populaire contre l’extrême droite, Comité 31 du Mouvement de la Paix, Comité pour la libération de Musa Aşoğlu, Comité Vérité et Justice 31, Couserans Palestine, DAL, du pain et des roses, Front Populaire de Turquie (Toulouse), Le Poing Levé, Les Amis du Monde Diplomatique, LJR, NPA 31, Parti de Gauche, Révolution Permanente, Samidoun, Secours Rouge Toulouse, Solidarité Palestine Toulouse, Sud Éducation 31/65, Toulouse Anti CRA, UNEF Toulouse, Union Juive Française pour la Paix, Union Syndicale Solidaires 31…

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777