Edit Template
lundi 22 juillet 2024

201 personnalités appellent à manifester contre la loi immigration

loi immigration

Dans une tribune publiée dans l’Humanité et Mediapart, 201 personnalités issues du monde politique, syndicale et artistique ont appelé à manifester le 21 janvier prochain contre la loi Immigration. Le texte demande à Emmanuel Macron de ne pas promulguer cette loi, s’inquiétant d’un « tournant dangereux dans l’histoire de notre République ». Zoom.

La contestation prend forme au lendemain du vote de la loi immigration à l’Assemblée nationale le 19 décembre dernier. 201 personnalités issues de différents secteurs culturels et politiques ont appelé, dans une tribune publiée ce dimanche dans l’Humanité et Mediapart, à manifester le 21 janvier prochain contre la loi Immigration.

La tribune demande, par ailleurs, au chef de l’Etat de ne pas promulguer cette loi « rédigée sous la dictée des marchands de haine qui rêvent d’imposer à la France leur projet de préférence nationale ».

Une loi qui « torpille les piliers de notre pacte républicain »

Plus de 200 personnalités de tous bords – de Sophie Binet à Jacques Toubon, en passant par Josiane Balasko – ont appelé à manifester le 21 janvier pour exiger la non-promulgation de la loi immigration.

La tribune collective estime que cette loi « torpille les piliers porteurs de notre pacte républicain, hérité du Conseil national de la Résistance » et « s’attaque ainsi au droit du sol autant qu’aux droits fondamentaux proclamés par la Constitution » :

« Cette loi ne répond pas aux causes de l’exil forcé d’hommes, de femmes, d’enfants fuyant les guerres ou le réchauffement climatique, ni aux défis de l’accueil dans la dignité, ni au défi de la définition d’une politique digne et humaine d’intégration. »

Pour l’élue écologiste, Marine Tondelier, « il faut que nous soyons nombreux le 21 pour faire en sorte de protéger les potentielles victimes de ce texte ». Il s’agit également, selon Dominique Sopo, d’un enjeu important « pour remettre des points de repères dans le débat public face à l’obsession ethnicisante d’une partie du monde politique ».

Marchons pour la Liberté, l’égalité, la fraternité

« Dans notre diversité d’idées, d’engagements, de professions, nous exprimons notre grande inquiétude après le vote de la loi dite « asile-immigration ». C’est un tournant dangereux dans l’histoire de notre République.

D’abord parce que cette loi ne répond pas aux causes de l’exil forcé d’hommes, de femmes, d’enfants fuyant les guerres ou le réchauffement climatique, ni aux défis de l’accueil dans la dignité, ni au défi de la définition d’une politique digne et humaine d’intégration.

Ensuite, parce qu’elle a été rédigée sous la dictée des marchands de haine qui rêvent d’imposer à la France leur projet de « préférence nationale ». Elle torpille les piliers porteurs de notre pacte républicain, hérité du Conseil national de la Résistance. Elle s’attaque ainsi au droit du sol autant qu’aux droits fondamentaux proclamés par la Constitution : au travail, à l’éducation, au logement, à la santé… Ce faisant, tous et toutes, Français autant qu’étrangers, nous nous trouvons menacés.

Victor Hugo écrivait : « Étouffez toutes les haines, éloignez tous les ressentiments, soyez unis, vous serez invincibles. »

Soucieux de rassemblement et de solidarité plutôt que de division sans fin de notre société, nous demandons au Président de la République de ne pas promulguer cette loi. Le dimanche 21 janvier nous appelons à manifester dans notre diversité notre attachement à la devise de la République : « Liberté, égalité, fraternité. »

Quelques signataires de la tribune : Emile Ackermann, Syrine Aït Si Ali, Pierre Arditi, Josiane Balasko, Cédric Villani, Marine Tondelier, Jacques Toubon, Bruno Solo, Dominique Sopo, Benjamin Stora, Ludivine Sagnier, Fabien Roussel, Edwy Plenel, Guillaume Meurice, Cédric Herrou, Benoît Hamon, Karim Benaïssa…

A lire également :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777