Catégories
Articles récents
17/07/2019
AccueilActualitesTariq Ramadan est-il victime des réseaux pro-israéliens ?

Tariq Ramadan est-il victime des réseaux pro-israéliens ?

Quelques jours après les accusations de viol proférées contre sa personne par Henda Ayari, une ancienne salafiste engagée dans un combat contre le voile, Tariq Ramadan a annoncé avoir saisi la justice dans une plainte pour diffamation. Entre temps, certaines informations ont éclairé d’un nouveau jour cette affaire des plus glauques : le versement partiel des gains de vente du livre de Henda Ayari au site d’information pro-sioniste Europe-Israël, mais encore l’identité de l’avocat de Henda Ayari, Jonas Haddad, connu pour sa proximité avec les réseaux pro-israéliens. Autant d’éléments convergents qui indiqueraient qu’il pourrait bien s’agir d’une campagne d’intimidation menée contre l’islamologue suisse connu pour ses positions en faveur des droits du peuple palestinien. C’est la thèse défendue par Yamin Makri, fondateur des éditions Tawhid et de l’Union Française des Consommateurs Musulmans, dans un texte que publie en exclusivité Mizane Info.  

Mme Henda Ayari a déposé une plainte ce vendredi 20 octobre 2017 contre l’islamologue et intellectuel suisse Tariq Ramadan. « J’ai décidé de déposer plainte contre Tariq Ramadan pour ce qu’il m’a fait subir », a-t-elle annoncé sur Facebook. L’avocat de Henda Ayari, Jonas Haddad, explique qu’une plainte a été déposée auprès du parquet de Rouen. C’est dans son ouvrage que Henda Ayari raconte son « agression sexuelle ». Son ouvrage, très mal écrit et parsemé de très nombreuses incohérences, n’a pas été un succès littéraire.

C’est le moins que l’on puisse dire. Tariq Ramadan, qui « oppose un démenti formel à ces allégations », porte plainte pour dénonciation calomnieuse ce lundi 23 octobre auprès du procureur de la République de Rouen, a annoncé son avocat Me Yassine Bouzrou dans un communiqué. On apprend, par la même occasion, que le site en ligne pro-sioniste Europe-Israël recevra 5 % de commission sur les ventes de l’ouvrage de Henda Ayari. Cette information, qui démontre le lien étroit qui existe entre cette personne et les lobbies sionistes, est très vite diffusée sur les réseaux sociaux. Et ce n’est qu’aujourd’hui même que le site Europe-Israël, conscient de cette énorme bourde, décide dans l’urgence de supprimer cette info de son site.

Nous savons que la France, avec son lot de jeunes issus de l’immigration maghrébine et africaine, tous victimes de « l’intégration républicaine à la française » sont une chair à canon malléable pour tous les manipulateurs qui agissent dans l’ombre

« Tariq Ramadan est en train de subir les foudres de réseaux pro-israéliens » 

Yamin Makri.

Sur sa page Facebook, Henda Ayari s’affiche comme une militante anti-islam ouvertement soutenue par les milieux sionistes et d’extrême-droite. Mme Henda Ayari a eu une vie assez « perturbée », elle se présentait d’abord comme une « salafiste » puis comme une militante contre « l’islamisme » et entre temps, elle a vécu un divorce difficile. Selon une de ses proches amies, elle aurait aussi subi un internement en asile psychiatrique. Son avocat, Jonas Haddad, est réputé être un « proche de l’extrême-droite israélienne ». Il est l’un des militants très actifs d’un groupe de pression sioniste français, « The Face Of Israël », chargé d’offrir, selon les termes de son président Michel Azoulay, « des programmes sur mesure, complets et indépendants aux personnes d’influence et aux groupes du monde entier qui souhaitent visiter l’Etat hébreu ».

En somme, tous ces éléments confirment bien notre impression première : Tariq Ramadan, dont les positions antisionistes sont bien connues, est encore en train de subir les foudres de réseaux pro-israéliens français et étrangers. Nous savons que la France, avec son lot de jeunes issus de l’immigration maghrébine et africaine, tous victimes de « l’intégration républicaine à la française » sont une chair à canon malléable pour tous les manipulateurs qui agissent dans l’ombre. Tous ces jeunes, dont beaucoup ont été manipulés pour être les marionnettes de ces nombreux attentats dits « islamistes ». Mme Henda Ayari est une autre de ces victimes, conscientes ou non, une autre de ces personnes et réseaux qui préfèrent la calomnie, la manipulation et la diffamation au débat contradictoire et public dans le respect des idées de chacun.

2018, année de la Palestine

Le gouvernement français a décidé de faire de l’année 2018, l’année d’Israël pour fêter les 70 ans de la création de l’entité sioniste. Pour notre part, 2018 sera l’année qui nous rappellera que cela fait maintenant 70 ans que la Palestine vit sous l’injustice et l’arbitraire, 70 ans que le droit international n’est pas respecté dans cette région du monde, 70 ans que des femmes, des hommes et des enfants vivent l’oppression permanente. 2018 sera, pour l’Etat français, l’année qui célébrera la honte, celui de la création d’un État raciste qui pratique l’apartheid. Pour nous, ce sera l’année de la Palestine, l’année de la justice pour tous, du droit pour tous. Ce sera l’année de la résistance contre l’ignominie sioniste. Ce sera celui de la célébration de valeurs universelles auxquelles nous croyons. Ce sera l’année du boycott et du soutien total à toutes les initiatives BDS, ce sera celle de la solidarité politique à la cause palestinienne. Et il n’y aura pas plus belle réponse à cette campagne de diffamation que subit actuellement Tariq Ramadan.

Yamin Makri
Le lundi 23 octobre 2017
L’Union Française des Consommateurs Musulmans

A lire sur le même sujet : 

« Au péril des idées », Tariq Ramadan, Edgar Morin

« L´islam et le réveil arabe », Tariq Ramadan

« L’islam en questions », Tariq Ramadan, Alain Gresh