Catégories
Articles récents
20/08/2019
AccueilActualitesSuisse : Sandrine Ruiz prend la tête de la fédération musulmane UVAM

Suisse : Sandrine Ruiz prend la tête de la fédération musulmane UVAM

Sandrine Ruiz.

L’Union vaudoise des associations musulmanes (UVAM) vient d’élire comme président une présidente, Sandrine Ruiz. Diplômée en lettres, mariée et mère de deux enfants, la nouvelle élue espère obtenir pour sa fédération la reconnaissance de l’Etat fédéral de Vaud, préliminaire à un développement des projets pour la communauté musulmane locale.  

Les temps changent. L’élection de Sandrine Ruiz comme présidente de l’Union vaudoise des associations musulmanes marque une étape symbolique dans l’histoire mouvementée des musulmans en Europe, en particulier dans l’Europe francophone. Le plébiscite de cette Suisse, mère de famille, diplômée en littérature, à la tête de l’UVAM, l’une des fédérations musulmanes suisses, celle de l’Etat de Vaud, est un signal fort et la marque d’une reconnaissance envers toutes les femmes activement engagées dans la communauté musulmane, ainsi que les convertis. Née en France de parents athées, Sandrine est arrivée en Suisse il y a une vingtaine d’années. C’est dans le pays de la neutralité diplomatique qu’elle trouvera sa voie, religieuse cette fois, dans la conversion à l’islam. « Ma conversion est le fruit d’une recherche intérieure, lors de situations difficiles », confiera cette habitante de Lausanne au journal 24heures.ch.

Une portée symbolique inédite

Depuis quinze ans, elle est engagée dans le terrain associatif musulman. A Nyon, au cours d’une cérémonie d’investiture, Sandrine a estimé que cette élection était « un message fort » adressé « au canton de Vaud et à toute la Suisse ».  Pour Pascal Gemperli, à qui elle succède, cette élection est un signal important pour les musulmans européens avec « une portée symbolique inédite ».

Pascal Gemperli.

« Le but est d’agir dans la continuité. Sandrine Ruiz et moi-même avons travaillé ensemble ces dernières années, nous allons continuer ainsi », a-t-il déclaré à cette occasion. L’enjeu pour l’Union vaudoise des associations musulmanes est d’obtenir une reconnaissance administrative auprès de l’Etat de Vaud, préalable indispensable à une mandature et une rémunération des autorités pour l’ensemble des projets dans les hôpitaux et les prisons.

A lire également :