Catégories
Articles récents
17/07/2019
AccueilActualitesSénégal : « Nous avons besoin de revenir aux valeurs islamiques d’unité, de solidarité et d’entraide »

Sénégal : « Nous avons besoin de revenir aux valeurs islamiques d’unité, de solidarité et d’entraide »

Photo de groupe à l’issue de la dernière session de l’Organisation de la coopération islamique à Abidjan (OCI). 

L’Organisation de la coopération islamique qui se tenait du 10 au 11 juillet à Abidjan a été l’occasion pour le Sénégal de s’illustrer sur la scène diplomatique afro-islamique par un discours fort sur les valeurs et l’unité.

Le ministre sénégalais des Affaires étrangères Mankeur Ndiaye.

La dernière session de l’Organisation de la coopération islamique qui s’est tenue à Abidjan les 10 et 11 juillet n’a pas été sans susciter un intérêt certain à une période où le monde musulman est plus que jamais plongé dans les affres de la violence de la guerre civile, du terrorisme d’état ou factionnaire, de la crise migratoire et des divisions politiques. Parmi les nombreuses interventions des chefs d’état et de gouvernement, signalons celle du ministre sénégalais des Affaires étrangères Mankeur Ndiaye relayé par nos confrères de l’APS. Ce dernier a déclaré : « En ces périodes où le monde, en particulier le monde islamique, n’a jamais été aussi troublé, nous avons besoin de revenir aux valeurs islamiques d’unité, de solidarité et d’entraide inscrites dans la Charte de l’OCI ».

Le renversement de ces fâcheuses tendances permettra à la Oumma de porter, avec succès de nobles combats comme la cause palestinienne

L’unité de la Oumma pour la Palestine

Le ministre sénégalais a également rappelé quelle était la position de son pays et de son président (Macky Sall), à savoir la nécessité d’un appel au règlement des conflits « par la voie du dialogue et de la négociation, des crises qui secouent le monde islamique ». « C’est de cette façon, j’en suis persuadé, que nous relèverons, par la concertation, les nombreux défis sécuritaires qui se posent avec acuité (…) en particulier, l’islamophobie et la situation des minorités musulmanes », a-t-il ajouté dans un discours prononcé à la séance plénière de la Conférence des ministres des Affaires étrangères de l’Organisation de la Coopération islamique (OCI) sur le thème « Jeunesse, Paix et Développement dans un monde solidaire ». Pour le Sénégal, seul le retour à une unité politique du monde musulman lui permettra de surmonter les obstacles à son développement ainsi qu’à la perspective d’une paix durable, notamment sur le dossier de la Palestine. « Le renversement de ces fâcheuses tendances permettra sûrement à la Oumma de renouer avec la paix et la stabilité, mais également de porter, avec succès, de nobles combats comme la cause palestinienne ».

Carte des pays membres de l’Organisation de la coopération islamique.

Un forum contre l’islamophobie les 15 et 16 juillet à Londres

Des initiatives pour donner une plus grande consistance à l’aura culturelle et artistique du monde musulman ont été également appuyées par Dakar. Un Prix international pour récompenser les médias et hommes de média, et la tenue, tous les trois ans, d’un Festival des arts et de l’artisanat islamiques destiné à « promouvoir les différentes facettes de la culture islamique », en font partie. Mais c’est sur le terrain de la lutte contre l’islamophobie que l’OCI compte bien s’illustrer avec la co-organisation les 15 et 16 juillet 2017 d’un forum à Londres consacré à ce sujet. Le phénomène de l’islamophobie y sera abordé « selon une perspective juridique (…) la façon dont l’islamophobie est traitée ou promue dans les médias ainsi que le rôle des organisations de la société civile dans la lutte contre la discrimination raciale, la haine et le dénigrement des religions ». Une attention particulière sera apportée au « rôle des médias, dans le cadre de leur responsabilité dans la prolifération des stéréotypes et leurs normes éthiques et professionnelles dans la couverture et la manipulation des actes islamophobes ».

Il n’y aucun doute sur la montée de l’islamophobie en Occident

Le Président de la République de Côte d’Ivoire Alassane Ouattara avec le Secrétaire général de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI) Dr. Yousef A. Al-Othaimeen.

Le forum est co-organisé avec l’Organisation islamique pour l’éducation, la science et la culture (ISESCO) et abrité par le Centre culturel islamique de Londres. « Ce forum se tient dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie médiatique actualisée de l’OCI et de ses mécanismes de lutte contre l’islamophobie, qui ont été adoptés par la 11ème session de la Conférence des ministres de l’information de l’OCI tenue le 21 décembre 2016, à Djeddah en Arabie Saoudite » a déclaré Maha Akeel, directrice du département de l’information et de la communication de l’OCI. La Stratégie médiatique de l’OCI dans la lutte contre l’islamophobie s’appuie sur une interaction avec « les médias, les universitaires et autres experts sur divers sujets connexes, la production et la publication de programmes médiatiques, l’engagement avec les gouvernements occidentaux dans le renforcement de la sensibilisation et le soutien à apporter aux efforts des sociétés civiles musulmanes en Occident afin de les impliquer dans l’élaboration de plans et de programmes visant à contrer l’islamophobie ». « Il n’y aucun doute sur la montée de l’islamophobie en Occident, comme en témoigne le dernier rapport de l’Observatoire de l’OCI sur l’islamophobie et habituellement les crimes haineux contre les musulmans s’accroissent suite à des actes terroristes », a par ailleurs ajouté Maha Akeel sur le site internet de l’OCI.