Catégories
Articles récents
26/06/2019
AccueilActualitesRegain de violences inter-religieuses en Inde

Regain de violences inter-religieuses en Inde

L’assassinat fréquent de musulmans par des activistes hindous relance les tensions interreligieuses dans le sous-continent indien marqué par la montée en puissance du parti politique nationaliste BJP. Une marche pacifique hindoue à New Delhi a dénoncé ces assassinats.

Ces dernières semaines, la multiplication de meurtres de haine religieuse a remis sur la table la délicate question des tensions interconfessionnelles entre hindous et musulmans indiens. Cette question à l’origine de la partition entre l’Inde et le Pakistan sous Gandhi (qui s’y opposait) et Ali Jennah (qui défendait la partition) n’a cessé depuis d’empoisonner la vie sociale indienne. Il y a une semaine, un Indien de confession musulmane était tué dans un train par un groupe d’hindous qui lui reprochait de détenir de la viande de bœuf dans son sac, cet animal étant sacré dans l’hindouisme. Mercredi 28 juin, des milliers d’hindous ont défilé au centre-ville de New Delhi et dans plusieurs autres villes au son de « Not in my name » pour dénoncer ces assassinats attribués à l’influence négative du parti nationaliste hindou BJP au pouvoir depuis 2014.

« Les hindouistes mènent une sorte de croisade religieuse »

Huit autres crimes de haine ont ainsi été recensés faisant au total une dizaine de victimes selon Radio France Internationale. Les mobiles des meurtres sont religieux et culturels : outre la possession de bœuf, le fait de fréquenter une jeune fille hindou est passible de lynchage ou de mort pour un musulman.

Selon leur idéologie, une personne qui mange de la viande est démoniaque

Cité par RFI, Mohammad Jabir, présent à la manifestation, témoigne. « Il y a deux ou trois mois, un homme qui portait une longue barbe a été suivi par un groupe. Et ils l’ont tué d’un coup de pistolet. Ce genre d’incidents arrive souvent maintenant. Tout musulman devient une cible. » Pour Syed Yunus, « Les hindouistes mènent une sorte de croisade religieuse. Selon leur idéologie, une personne qui mange de la viande est démoniaque. Donc si vous voyez quelqu’un qui la frappe, vous ne devez pas intervenir. C’est la même mentalité jihadiste qui est propagée par les extrémistes musulmans. »

La colère du Premier ministre Narendra Modi

Narendra Modi.

Les participants à cette marche pacifique reprochent par ailleurs au gouvernement dirigé par le BJP, son silence et son inaction contre ces crimes, malgré la condamnation émise récemment par un ministre. Depuis deux années, des brigades de protection des vaches, milices liées idéologiquement au BJP, mènent des assauts contre des musulmans ou des castes d’Intouchables qui consomment de la viande de vache. Au point que le Premier ministre Narendra Modi furieux, ait tiré la sonnette d’alarme, et appelé les gouvernements régionaux à sévir contre « les criminels qui se cachent derrière la cause de la vache sacrée ».

 

A lire aussi…

-Hindouisme et soufisme – une lecture du confluent des deux océans

Feu février : Histoire d’un Maha Yaga

Le Fakirisme hindou et les Yogas