Catégories
Articles récents
AccueilEducationQuelle éducation musulmane pour les enfants du XXIe siècle ?

Quelle éducation musulmane pour les enfants du XXIe siècle ?

éducation

Deux ouvrages nous permettent d’aborder la délicate et essentielle question de l’éducation des jeunes de confession musulmane en France. Un livre de Lyess Chacal « Eduquer et transmettre dans les pas de Muhammad » nous sensibilise sur les piliers incontournables à leur transmettre, dans un va et vient subtil entre exemples contemporains et valeurs prophétiques. Pour les plus jeunes, une co-publication du Centre européen de recherche sur l’islam et ses interactions, avec Albouraq éditions et la Fnem intitulée « Islam, fondements valeurs et pratiques » offrira aux parents soucieux de communiquer à leurs enfants des savoirs et des savoir-faire, un outil adapté. Le focus de la rédaction.

Qu’est-ce qu’éduquer ? Comment y parvenir et selon quels critères ? Docteur en études et civilisation arabes à l’Université Paris IV Sorbonne, ex-directeur adjoint d’un collège privé et ex-responsable pédagogique, Lyess Chacal était naturellement tout disposé à répondre à ces questions. Dans « Eduquer et transmettre dans les pas de Muhammad », un ouvrage publié à compte d’auteur, l’auteur s’appuie sur la tradition prophétique islamique pour extraire des règles de vie, maximes et conseils susceptibles d’aider les parents à mieux éduquer leurs enfants. Un retour aux sources utile en ces temps de troubles où les repères moraux et religieux ont tout simplement disparu de la circulation et des esprits.

éducation

Le Prophète et Rousseau

A commencer par la connaissance des 5 piliers de l’islam, que tous croient acquise, à tort. La sécularisation des musulmans semble avoir accompli son œuvre au regard de la faible transmission des piliers de l’éthique musulmane, des rites religieux et des pratiques spirituelles. « Dans les familles qui pratiquent leur culte assidument, on peut avoir tendance à considérer comme acquis certains aspects de l’islam sans ressentir le besoin de les traduire par des mots », souligne Lyess Chacal qui évoque cinq causes expliquant l’éloignement de ces valeurs au sein des familles : l’ignorance des textes fondateurs, la négligence dans leur mise en pratique, l’interprétation erronée des textes, l’entêtement à suivre une doctrine, la suffisance justifiée par la vie moderne. Reliant les enseignements du Prophète à celle de philosophes et d’éducateurs européens à l’instar de Rousseau, Lyess Chacal insiste sur la qualité de la relation des parents avec l’enfant et du mimétisme vertueux qui s’ensuit. La doctrine se vit dans le rapport aux autres et non seulement dans la parole qui l’énonce. « Les valeurs morales ne se transmettent pas comme un savoir. Elles s’acquièrent et se construisent au gré de nos expériences et des modèles que nous suivons. »

Des règles de vie prophétiques pour notre temps

L’intérêt de l’approche de Lyess Chacal est de s’appuyer sur les récits de vie des Prophètes, de leurs épreuves, de leur relation à Dieu et aux Hommes pour mettre en relief les fameuses règles de vie universelles et intemporelles qu’il nous incombe de transmettre à nos enfants. Le tout en parfaite adéquation avec notre époque et tous les problèmes auxquels nous sommes confrontés en tant que parents et citoyens. « L’homme se construit dans l’altérité, c’est-à-dire dans son rapport aux autres (…) Prendre soin des autres est le remède aux maladies véhiculées par l’individualisme croissant de nos sociétés contemporaines », « Nous éduquons bien souvent nos enfants pour les autres et non pour eux-mêmes. Le poids des institutions, de la soi-disant norme sociale nous pousse à craindre le regard réprobateur des autres », etc. L’ouvrage qui se lit facilement, dans une belle harmonisation entre préceptes moraux et réalités sociales, se termine par des conseils éthiques et par un éloge du sourire, de l’humilité, de la fréquentation des proches.

Former un futur citoyen français de confession musulmane

éducation

Le livre « Islam, fondements, valeurs et pratiques » co-publié par le Centre européen de recherche sur l’islam et ses interactions, avec Albouraq éditions et la Fnem, s’adresse, lui, aux enfants de 5 et 6 ans (CP). Il combine à merveille les enseignements laïcs et religieux grâce à un arsenal de jeux éducatifs, de questions-réponses, d’illustrations et de cartes. Dans un format qui fera penser aux cahiers passeports préparés pour les vacances des écoliers, « Islam, fondements, valeurs et pratiques » met à disposition des parents et surtout des enfants les clés de compréhension du monde qui les entoure. Pensé et rédigé pour former un futur citoyen français de confession musulmane bien dans sa peau et dans son peau, l’ouvrage aborde les questions de l’inter-religiosité, de la science moderne et de l’appartenance nationale avec beaucoup de maturité et de sérénité. Un résultat qui doit beaucoup à la qualité des membres du comité de rédaction et de suivi de l’ouvrage dans lequel on retrouve Jamel Khermimoun (chercheur, docteur en géographie), Fatila Ould Said (professeur en sciences islamiques), Ibtissem Grissa (docteur en biologie, polytechnicienne), Karim Bedar (docteur en médecine) ou Samia Chiki (professeur).

éducation

éducation

« L’approche adoptée vise à favoriser le décloisonnement des savoirs, l’interdisciplinarité et un apprentissage des savoirs (islam, éducation civique et morale, histoire, géographie, environnement, sciences, etc) », mentionne l’ouvrage dans sa préface. Un objectif atteint et qui annonce, avec cette collection, une nouvelle génération de futurs prochains ouvrages qui complèteront le cheminement scolaire de l’école primaire jusqu’au lycée.

A lire également : 

éducation