Catégories
Articles récents
14/11/2019
AccueilActualitesMosquée de Brest : Rachid Eljay blessé par balles après un attentat le visant

Mosquée de Brest : Rachid Eljay blessé par balles après un attentat le visant

Rachid Eljay

L’imam et célèbre prédicateur Rachid Eljay de la mosquée de Brest a été la cible, avec un autre fidèle, d’une tentative de meurtre. Un individu a fait feu blessant de trois balles l’imam et de deux autres son coreligionnaire. Les jours des deux hommes ne sont pas en danger. Une enquête a été ouverte par la police judiciaire et la section antiterroriste est sur l’affaire.

Un nouveau cran a été franchi dans le passage à l’acte violent du terrorisme anti-musulman.

Le prédicateur et imam de Brest Rachid Eljay, précédemment connu sous le nom de Rachid Abou Hudeyfa, a été blessé de trois balles, aux jambes et à la main (d’autres informations parlent de l’abdomen), devant la mosquée de Brest aux alentours de 16h.

Un autre fidèle a été blessé de deux balles aux jambes. Les jours des deux hommes ne sont pas en dangers. Mais l’attentat d’aujourd’hui marque une nouvelle étape dans la série d’attaques islamophobes dont la plupart avaient été déjoués par les forces de police.

A lire également : Extrême-droite dans la police et l’armée : « Il y a une montée en puissance »

L’agresseur, un certain Karl Foyer, s’était approché des deux hommes prétextant vouloir prendre une photo avec l’imam Eljay, avant d’ouvrir le feu et de prendre la fuite dans une Clio grise.  Son corps a été retrouvé avec une balle dans la tête. La thèse du suicide a été avancée sans plus de détails pour le moment. L’homme était connu de la police mais pas fiché. Des documents auraient été retrouvés sur les lieux, selon une source policière, mais sans plus de détails. L’agresseur aurait revendiqué son attaque sur Facebook.

Selon l’AFP, un pharmacien, alerté par la détonation, a immédiatement porté secours aux deux victimes. “Avec une cliente, nous avons fait des points de compression pour éviter qu’ils ne perdent trop de sang. Le blessé avec qui j’étais a reçu au moins deux balles”.

Rachid Eljay était menacé de longue date aussi bien par les groupuscules d’extrême droite que par l’organisation terroriste Daesh.

« Nos services sont mobilisés (…). J’ai demandé aux préfets de renforcer la surveillance des lieux de culte du pays » s’est exprimé sur Twitter, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner.

La Plateforme Les Musulmans dont il l’est l’un des co-fondateurs dénonce sur sa page Facebook l’attaque dont il a été victime et réclame une sécurisation des lieux de culte musulmans :

« Cette tentative de meurtre visant explicitement un imam dans un lieu de culte atteint un niveau de gravité sans précédent. Elle s’inscrit en outre dans une série d’attaques constantes de personnalités politiques et médiatiques contre l’imam Rachid Eljay, devenu en quelques années la cible privilégiée de leur haine et de leur islamophobie (…)

Nous exigeons des pouvoirs publics qu’ils prennent de toute urgence toutes les mesures nécessaires pour protéger les lieux de cultes musulmans et assurer la sécurité des imams et des personnalités musulmanes visés par des discours racistes et des menaces.

Il est temps que l’État prenne toutes ses responsabilités face au risque terroriste islamophobe qui vise les citoyens de confession musulmane, comme l’a relevé à plusieurs reprises le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner.