Catégories
Articles récents
19/09/2019
AccueilActualitesLe bras de fer autour des prières de rue se durcit à Clichy

Le bras de fer autour des prières de rue se durcit à Clichy

En conflit ouvert depuis huit mois avec le maire Rémi Muzeau, des fidèles de l’Union des associations musulmanes de Clichy accomplissent des prières de rue pour protester contre la réquisition d’une salle de prière. Des contre manifestations laïques se sont déroulées dénonçant une grave atteinte à la laïcité. A droite, Valérie Pécresse s’est emparée de l’affaire comme le FN.

Rien ne va plus depuis la fermeture de la salle de prière de Clichy par le maire Rémi Muzeau. Le non renouvellement du bail en juin 2016 entre la ville et l’Union des associations musulmanes de Clichy avait abouti à l’évacuation des fidèles de la salle de prière et à l’ouverture d’un conflit de huit mois. Chaque vendredi, les fidèles accomplissent la prière du jumu’a devant la mairie pour dénoncer le non-respect des engagements du maire qui avait promis l’octroi d’un terrain pour la construction d’une mosquée à Clichy.

Ce dernier a pourtant cédé un bâtiment de 2000m2 aux fidèles avec, selon ses déclarations, « un bail emphytéotique de 99 ans ». Ce bras de fer a depuis provoqué des tensions politiques dans la ville. Le FN via Gilbert Collard en appelle à l’intervention des forces de l’ordre et du ministre de l’intérieur Gérard Collomb. La présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse s’est quant à elle joint ce vendredi 10 novembre à une manifestation laïque pour réclamer la fin des prières de rue. Contactés par la rédaction de Mizane Info, l’UAMC et la mairie n’ont pas donné suite.

A lire également : 

« Les imams de France »

« La France et ses musulmans »