Catégories
Articles récents
AccueilFranceL’appel de 100 personnalités pour une fraternité nationale et universelle

L’appel de 100 personnalités pour une fraternité nationale et universelle

fraternité

100 personnalités ont signé une tribune portée par l’association Coexister pour défendre une authentique fraternité nationale. Une tribune publiée par Ouest-France et que nous reproduisons dans nos colonnes avec l’autorisation de Coexister.

Liberté, Égalité, Fraternité ? La France arbore fièrement une devise connue bien au-delà de ses frontières. La liberté permet, l’égalité protège, la fraternité harmonise. Si la liberté et l’égalité sont garanties par des droits et protégées par la justice, la fraternité est trop souvent orpheline de lois, de mesures, d’incitations ou de garanties assurant sa mise en œuvre dans la société française.

Pourtant, promouvoir la Fraternité est la façon la plus accomplie de favoriser la cohésion nationale. C’est une invitation à se comporter vis-à-vis des autres citoyens comme dans une fratrie qui accepte inconditionnellement une relation de proximité et d’empathie entre des personnes qui ne se sont pas choisies. C’est un appel à prendre conscience que la Fraternité renvoie à l’interdépendance des membres de la famille humaine.

Intellectuels, entrepreneurs, artistes, militants associatifs, représentants politiques, citoyens, nous partageons cette conviction non seulement comme une idée commune, mais surtout comme une pratique à transmettre et une méthode, une politique à développer. Pour redonner toutes ses lettres de noblesse à la Fraternité, commençons par entendre et faire entendre que notre immense diversité construit aussi notre profonde unité. Être fraternels en citoyenneté implique de ne pas choisir entre le commun et le singulier, entre l’identité et l’altérité. Car la France est à la fois une et plurielle, à la fois unie et diverse.

Afin que la Fraternité ne reste pas un vœu pieu, 14 organisations ont impulsé un collectif, le Labo de la Fraternité, pour étudier l’état de la cohésion en France et promouvoir leurs solutions et celles des citoyens. Fondé il y a deux ans au lendemain des attentats, le Labo a décidé de publier chaque année, le 16 mai, un baromètre inédit pour mesurer l’état du lien social en France.

Publié à l’occasion de la première Journée Internationale du Vivre Ensemble dans la Paix, ce premier baromètre de la Fraternité, réalisé par OpinionWay auprès d’un échantillon de 1024 personnes représentatif de la population française pour le Labo de la Fraternité, soutenu par la Fondation Macif, révèle un indice de fraternité de 52%. Il semble que nous soyons à la croisée des chemins, entre repli sur soi et ouverture.

Pour les Français, la France est un pays de diversité (85%), considérée comme une chance (76%) et un enrichissement national et individuel. Les Français estiment également important de côtoyer des personnes différentes d’eux, même si cet engagement est souvent ponctuel, par manque d’occasions et de temps. Ils peuvent faire preuve de méfiance à l’égard d’autrui, estimant à 64% qu’on n’est jamais assez prudent quand on a affaire aux autres (contre moins de 30% en Scandinavie). Même s’ils s’estiment parfois victimes de discriminations (20%), les Français ne sont pas pour autant radicalement fermés à la différence. Ils ont globalement une bonne opinion des autres (85%) et font preuve d’empathie. Enfin, ce baromètre montre une réelle volonté de s’ouvrir davantage aux autres.

Nous adressons au Président de la République, aux assemblées, aux autorités politiques, judiciaires, militaires, religieuses, spirituelles, aux institutions, à tous les citoyens, le vœu que nous osions la Fraternité, que nous ayons le courage d’en débattre ouvertement, et surtout d’oser la décliner dans toutes nos vies, privée, professionnelle, et politique

Pour répondre à cette volonté d’ouverture, et faire entrer la Fraternité dans nos vies et enrichir notre quotidien, non pas comme une idée théorique mais comme une réalité pratique, nous appelons aujourd’hui le gouvernement et le Président de la République à mettre en œuvre 5 propositions concrètes pour faire vivre la Fraternité et faire battre le cœur de la famille française :

En ce 16 mai, à l’occasion de la 1ère édition de la Journée Internationale du Vivre Ensemble en Paix, selon la décision des Nations Unies, nous appelons toutes les forces de l’engagement politique, citoyen, économique ou culturel, à faire de cette journée une fête française de la Fraternité et à la renouveler chaque année.

Quoi de plus puissant que d’agir ensemble au service des autres pour renforcer la fraternité ? Nous appelons à une généralisation du Service Civique, pour qu’il devienne naturel que tous les jeunes, quel que soit leur parcours (décrocheurs scolaires, demandeurs d’asile…), consacrent une étape de leur vie à la solidarité. Cela doit permettre de faire émerger une société d’individus responsables et solidaires mais aussi respectueux de leurs différences et capables de faire de cette différence une richesse.

Quoi de plus stimulant que de débattre publiquement des valeurs qui nous réunissent et de leur déclinaison au quotidien ? Nous proposons des Etats généraux de la Fraternité préparés notamment par des consultations citoyennes, et de faire de la fraternité un critère de mesure de l’efficacité des politiques et des services publics. Cela implique de donner des moyens à cette valeur, en la confiant à un ministère existant.

Vivre ensemble et être fraternel, cela s’apprend. Nous appelons à développer les réseaux d’éducation informelle (associations, éducation populaire) qui permettent, par la rencontre, d’acquérir les savoirs, savoir-être, savoir-vivre nécessaires à la vie en société. Nous appelons également à développer une nouvelle image de la différence dans l’éducation formelle, à savoir l’enseignement laïque du fait religieux à l’école et l’apprentissage du débat pour développer l’empathie et la compréhension d’autrui.

Dans tous les espaces de notre vie quotidienne, la fraternité doit pouvoir s’incarner par diverses mesures concrètes : nous soutenons la défiscalisation de l’accueil de personnes réfugiées pour les familles accueillantes (proposition émise au sein du Rapport Taché, remis au ministre de l’intérieur en février dernier). Cela passe aussi par la mise en place d’un label pour recenser les tiers lieux (cafés, bars, coworkings, …) qui se donnent les moyens de créer du lien de manière fraternelle (programmation citoyenne, inclusion des personnes plus vulnérables, …). Nous appelons également à l’accueil digne des personnes qui demandent l’hospitalité.

Signataires de cette tribune, nous adressons au Président de la République, aux assemblées, aux autorités politiques, judiciaires, militaires, religieuses, spirituelles, aux institutions, à tous les citoyens, le vœu que nous osions la Fraternité, que nous ayons le courage d’en débattre ouvertement, et surtout d’oser la décliner dans toutes nos vies, privée, professionnelle, et politique.

Nous pensons que c’est un puissant ferment pour le bonheur individuel, pour notre vivre ensemble, à la condition que notre Fraternité nationale se fasse dans le respect de notre tradition d’accueil de l’autre.

Vive la Fraternité nationale et universelle…. et heureuse !

Coexister, Fabrique Spinoza, Fraternité Générale, Kawaa, Pacte Civique, SINGA, Unis-Cité

Signé par : Véronique Albanel (Présidente JRS France) ; Kévin André (Fondateur Kawaa) ; Fania Anoir (Fondatrice Place des Clichés) ; Fouad Bahri (Écrivain) ; Radia Bakkouch(Présidente Coexister) ; Alice Barbe (Directrice Générale Singa France) ; Mathieu Baudin(Fondateur et directeur Institut des futurs souhaitables) ; Frédérique Bedos (Fondatrice Projet Imagine ) ; Iaad Ben Dhia (Président des Etudiants musulmans de France ) ; Khaled Bentounes (Fondateur des Scouts Musulmans de France ) ; Jean-Louis Bianco (Président de l’Observatoire de la laïcité) ; Abdennour Bidar (Philosophe, Président de Fraternité Générale) ; Benjamin Blavier (Cofondateur Article 1) ; Christian de Boisredon (Fondateur de Sparknews ) ; Gildas Bonnel (Président de l’Agence Si Dièse ) ; Joséphine Bouchez (Co-Fondatrice de Ticket For Change ) ; Abdellah Boudour (Organisateur de la Dictée géante Forces Des Mixités ) ; Etienne Bourgois(Directeur général Agnès B.) ; Stella Dupont (députe de Maine et Loire) ; Antoine Brachet (Co-Président Démocratie Ouverte) ; Nicolas Cadène(Rapporteur général de l’Observatoire de la laïcité ) ; Alain Caillé (Sociologue) ; Christine Cayre (Cofondatrice du  Mouvement appréciatif) ;  Stephen Cazade (Codirecteur de Synlab) ; Laure Celier (Administratrice Fabrique Spinoza) ;  Laurent Chenain (Entrepreneur) ; Laurent de Cherisey (Fondateur Simon de Cyrène) ; Éric Coisne (Entrepreneur) ; Estelle Colas(Directrice Grandes Causes Make.org) ; Jean-Baptiste de Foucauld (Fondateur Pacte Civique) ; Jean-Paul Delevoye (Haut commissaire aux retraites Gouvernement) ; François Deroo (Directeur Les petits Débrouillards) ; Antoine Dulin (Vice-président Conseil Économique Social et Environnemental) ; Anne Fauquembergue (Journaliste) ; Eloïse Fontaine (Directrice Kawaa) ; Jean Fontanieu (Secrétaire Général Fondation d’entraide Protestante) ; Jacques Fradin (Fondateur, directeur Institut de médecine environnementale) ; Bénédicte Fumey (Porte Parole Pacte Civique) ; Catherine le Gac (Présidente Fondation Macif) ; Juliette Gatignon (Co-Directrice Unis-Cité) ; Laura Ghazal (Auteur, Réalisatrice) ; Denis Griponne (Co-Fondateur Kif Kif Vivre Ensemble) ; Victor Grezes (Président de Convivencia) ; Judith Grumbach (Réalisatrice) ; Samuel Grzybowski (Co-Fondateur Coexister) ; Pierre Guilhaume (Coordinateur Pacte Civique) ; Nora Hamadi (Journaliste) ; Michel Hervé (Entrepreneur) ; Elena Lasida (économiste) ; Latifa Ibn Ziaten (Fondatrice Association Imad) ; Alexandre Jost (Fondateur et délégué général Fabrique Spinoza) ; Eric de Kermel (Editeur) ; Lakdar Kherfi (Chef de projet Médiation Nomade) ; Gilles de Labarre(Président Solidarité nouvelles face au chômage) ; Olivier Lajous (Amiral Marine Nationale) ; Christine Lazerges (Présidente Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme) ; Jacques Lecomte (Psychologue) ; Marion Lelu (Directrice des opérations Emmaüs Connect) ; Frédéric Lenoir (Philosophe) ; Marco Liguori (Entrepreneur) ; David Lorrain (Fondateur Recyclivre) ; Etienne Maïer (Co-Directeur Unis-Cité) ; Charles Martin-Krumm (Président Association française et francophone de psychologie positive) ; Pierre Meisel (Président Jolokia) ;  Karim Mokhtari (Directeur 100 murs) ;  François-Ghislain Morillion (Fondateur Veja) ; Ismaël le Mouël (Président Fondateur Hello Asso) ; Lucie Neumann (Présidente InterFaith Tour) ; Caroline Neyron (Déléguée Générale Mouves) ; Philippe Oddou (Directeur Général Sport dans la ville) ; Philippe Peuch-Lestrade (Trésorier PlaNet Finance) ; Jean-Marc Potdevin (Fondateur Entourage) ; Dominique Potier (Député Assemblée Nationale) ;  Marine Quenin (Déléguée Générale Enquète) ; Anne-Sophie de Quercize (Entrepreneure) ; Hélène Ramajo (Fondatrice Causons) ; Thibault Renaudin (Secrétaire Général AFEV) ; Florence Rizzo (Codirectrice Synlab) ; Mélanie Roudaut (Responsable de communauté Emmaüs) ; Axelle de Russé (Photographe) ; Abdelhak Sahli (Président Scout Musulmans de France) ; Philippe Segretain (Membre du Conseil Semaines Sociales de France) ; Michel Serfaty (Fondateur Amitié Judéo Musulmane de France) ; Fabienne Servan-Schreiber(Membre fondatrice Fraternité Générale) ; Roohollah Shahsavar (Président Singa France) ; Laura Slimani (Conseillère Municipale Ville de Rouen) ; Romain Slitine (Maître de conférences Sciences-Po Paris) ; Maud Soubelet (Responsable des études Make.org) ; Bernard Stéphan (Éditeur) ; Alexandre Stourbe (Fondateur Lab RH) ; Léa Thomassin(Déléguée Générale Hello Asso) ; Marie Trellu-Kane (Fondatrice Unis-Cité) Rafaël Tyszblat(Président Connecting Action) ; Antoine Vaccaro (Président CerPhi) ; Antonella Verdiani(Présidente Printemps de l’éducation) ; Jérôme Vignon (Économiste) ; Guillaume Villemot(Cofondateur Bleu Blanc Zèbre) ; Eric Vinson (Chercheur et maître de conférence à Sciences Po Paris) ; Patrick Viveret (Philosophe) ; Boris Walbaum (Cofondateur Article 1).
A lire sur le même sujet :