Catégories
Articles récents
AccueilActualitesIslamophobie : le maire de Lorette condamné par la justice

Islamophobie : le maire de Lorette condamné par la justice

« Suite à l’action de plusieurs associations, dont le CCIF, le maire de Lorette, Gérard Tardy a finalement renoncé à mettre en application l’arrêté interdisant aux femmes portant un voile d’accéder à l’espace de baignade municipal. Le tribunal administratif de Lyon a condamné le maire à verser 2100€ aux trois associations requérantes au titre de frais de justice, soit 700€ chacune ». Cette annonce faite par le Collectif contre l’islamophobie en France vient ponctuer une action en justice intentée contre le maire de Lorette, Gérard Tardy, par trois associations dont le CCIF. Motif : le maire de cette commune du Loire avait interdit l’accès à un bassin de baignade aux femmes voilées avec à l’entrée des lieux un panneau arborant un motif d’interdiction. Tout avait commencé début juin avec la rédaction d’un arrêté restreignant drastiquement la tenue vestimentaire et interdisant l’accès à cette baignade aux animaux et aux femmes voilées. Un arrêté provocateur pris dans la foulée des arrêtés de Cannes et de quelques villes du sud de la France l’été dernier au moment de la polémique du burkini. Le maire de Lorette avait fini par reculer en retirant son arrêté mais la justice a estimé qu’il s’agissait d’une dangereuse « provocation ». « Le tribunal a estimé que, bien que l’arrêté avait été retiré, c’était une provocation. C’est un message encourageant et un signal lancé aux maires, dont certains auraient voulu l’imiter, qui leur rappelle que dans ce pays il y a des règles et des devoirs et que l’on ne peut pas faire ce que l’on veut », a expliqué Hamza Ould Mohammed, le président de La Maison des potes 42.

 

A lire sur le même sujet :

Dictionnaire de l´islamophobie

La Nouvelle Islamophobie