Catégories
Articles récents
24/07/2019
AccueilActualitesFootball : Osmani quitte le FK Skopje pour avoir caché la croix catholique de son écusson

Football : Osmani quitte le FK Skopje pour avoir caché la croix catholique de son écusson

Florent Osmani ne sera resté que trois semaines au FK Skopje. Mis en cause pour avoir caché la croix catholique de son maillot, le joueur de confession musulmane a préféré quitter le club macédonien.  

Trois semaines après avoir signé dans le club macédonien, le joueur français Florent Slimani a résilié son contrat. La cause ? Le joueur de confession musulmane avait dissimulé la croix de l’écusson de son maillot par conviction religieuse. Un casus belli pour la direction du FK Skopje. Le zoom de Mizane Info.

L’anecdote est rare mais significative. Un joueur français répondant au nom de Florent Osmani, qui avait signé au club du FK Skopje en Macédoine, n’est pas resté trois semaines. L’homme est pourtant un habitué du championnat macédonien. Après avoir évolué dans les clubs de Gostivar et de Korzo, Osmani avait touché de la balle chez les Turcs de Bingöspor avant de rempiler chez les Macédoniens du FC Shkupi. Son dernier club aura été le KF Liria Prizren au Kosovo. Sa signature au FK Skopje semblait relever de la formalité. Pourtant, le Français a commis l’irréparable, un crime symbolique de lèse-majesté : il a caché la croix catholique de l’écusson de son maillot par une fine couche de plâtre.

Un stratagème accompli par conviction religieuse

Ecusson du FK Skopje.

Il s’en est expliqué dans une interview de nos confrères de So Foot. « J’ai quitté le FK Skopje parce que je suis musulman. En fait, l’écusson du club comporte une croix catholique que je ne pouvais afficher sur moi, donc je la cachais. Mais le directeur sportif et le président n’ont pas accepté ma décision, donc j’ai décidé de partir dans un club où je pourrais jouer librement selon mes convictions (…) J’ai caché cette croix parce que mes croyances musulmanes ne me permettent pas d’afficher des icônes chrétiennes sur mon maillot. Je l’ai fait par convictions personnelles, pas pour choquer », a-t-il confié à Adrien Hémard.  Ce stratagème n’aura duré que le temps de trois matchs. Le joueur, qui était au fait de l’écusson avant de signer, avoue ne pas avoir évalué la portée de son geste. « L’opportunité d’y jouer était intéressante, donc je me suis dit que je cacherai cette croix et voilà. Je ne pensais pas que ça deviendrait un si gros problème. Mais quand j’ai vu les réactions du président et des entraîneurs, j’ai commencé à réaliser. Ça a pris des proportions auxquelles je ne m’attendais pas du tout (…) Avec le recul, j’imagine bien que certains supporters ont pu être blessés parce que je cachais une partie de l’écusson. »

C’était un signe de respect envers ma religion, pas d’irrespect envers les catholiques

Pas de regrets pour Osmani

Mais il ne regrette pas pour autant son geste et l’assume pleinement au nom de ses convictions religieuses. « Il n’y a aucune honte ! Je ne me sens pas mal à cause de mon geste. Au contraire, c’était un signe de respect envers ma religion, pas d’irrespect envers les catholiques ou le club. Je ne suis pas un fanatique ou un extrémiste. Pas du tout. Je respecte juste ma religion, c’est tout. » Libéré de son contrat, le joueur français est à la recherche d’un nouveau club.