Catégories
Articles récents
AccueilDroit de réponseDroit de réponse de l’Eglise de scientologie

Droit de réponse de l’Eglise de scientologie

Mizane.info publie le droit de réponse de l’Eglise de scientologie communiqué par Martine Rhein, responsable des relations publiques de cette organisation en France, suite à l’article publié le 8 janvier dernier intitulé « Nation of Islam et Eglise de Scientologie : une liaison dangereuse ».

Droit de réponse à l’article intitulé : « Nation of Islam et Eglise de Scientologie : une liaison dangereuse » écrit par la rédaction et paru le 8 janvier 2019 sur votre site mizane.info, ce en vertu de l’article 13 de la loi du 29 juillet 1881. Votre article mentionne : « Nation of Islam et Eglise de Scientologie : une liaison dangereuse » C’est un fait établi que l’Eglise de Scientologie s’associe à des personnes de toutes religions. Et si les membres de Nation of Islam (la Nation de l’Islam) ont trouvé la Dianétique utile pour améliorer la vie de leurs propres fidèles, cela prouve qu’elle est de nature à leur apporter quelque chose de positif. Des personnes adhérant à d’autres religions ont découvert de la même façon que la Dianétique et la Scientologie pouvaient leur procurer une meilleure compréhension de leur propre spiritualité, sans qu’elles aient à y renoncer. De plus, des membres d’autres religions se joignent à l’Eglise de Scientologie pour soutenir des objectifs humanitaires communs. En effet, l’Eglise de Scientologie met en valeur le respect des croyances religieuses dans son credo : « Nous, membres de l’Eglise, croyons : […] Que tous les hommes ont le droit inaliénable d’exercer leurs propres pratiques religieuses ; […] Et que rien de ce qui est inférieur à Dieu n’a le pouvoir de suspendre ou d’ignorer ces droits, de façon ouverte ou couverte […] Et nous, les membres de l’Eglise, croyons que les lois de Dieu interdisent à l’Homme : […] De détruire ou de réduire la survie de ses compagnons ou de son groupe. » Et les scientologues mettent en pratique ce qu’ils croient. Les programmes caritatifs et humanitaires soutenus par l’Eglise de Scientologie ont été conçus et sont mis en œuvre au bénéfice de tous. Ils sont donc ouverts à toute personne, quelles que soient ses convictions (ou son absence de convictions), Nation of Islam n’étant qu’un exemple parmi tant d’autres. Il suffit, pour en être convaincu, de visiter le site de notre télévision scientology.tv. Là, sont illustrés les principes fondamentaux selon lesquels vivent les scientologues et la façon dont les programmes des droits de l’homme et d’amélioration sociale de l’Eglise sont utilisés dans le monde, aussi bien par des scientologues que par des non-scientologues, pour améliorer les conditions de vie. Par exemple, le Révérend Leon Kelly, directeur général de Open Door Youth Gang Alternatives, titulaire d’un doctorat du Family Bible Institute, utilise le guide pour une vie meilleure basé sur le bon sens de L. Ron Hubbard, pour s’occuper du problème des gangs à Denver, au Colorado. Voir https://www.scientology.tv/series/voices-foHYPERLINK « https://www.scientology.tv/series/voices-for-humanity/reverend-leon-kelly.html »r-humanity/reverend-leon-kelly.html V.J. Smith, président national de MAD DADS (Men Against Destruction Defending Against Drugs and Social Disorder – Des Hommes contre la destruction, pour la défense contre la drogue et les troubles sociaux), est ministre du Shiloh Temple International Ministries, Inc. depuis 1995. Il utilise le programme de l’Eglise « Truth About Drugs » (La vérité sur la drogue) pour réduire le taux de criminalité à Minneapolis. Voir https://www.scientology.tv/series/voices-for-humanity/v-j-smith.html Sheena Chohan, célèbre mannequin et actrice en Inde, est une Hindoue qui utilise la documentation de Youth for Human Rights (Des Jeunes pour les Droits de l’Homme) pour faire prendre conscience de l’importance des droits de l’homme dans son pays. Voir https://www.scientology.tv/series/voices-for-humanity/sheena-chohan.HYPERLINK « https://www.scientology.tv/series/voices-for-humanity/sheena-chohan.html »html Michael DeLeon, fondateur de Steered Straight, association à but non lucratif qui informe les jeunes des dangers de la drogue, est un Chrétien qui utilise la documentation de « Truth About Drugs » (La vérité sur la drogue) dans le cadre de ses actions d’éducation. Voir https://www.scientology.tv/series/voices-for-humanity/michael-deleon.html Votre article donne la parole à plusieurs anciens scientologues et anciens membres de Nation of Islam. Ces personnes ont en commun d’avoir rompu avec leurs propres institutions religieuses. On peut donc comprendre qu’elles en deviennent des critiques, ce qui est un phénomène bien connu des sociologues. A ce sujet, le Professeur Bryan Wilson (Université d’Oxford), considéré par certains comme le pape de la sociologie, avait écrit : « Le mécontent et l’apostat sont des informateurs dont les témoignages doivent être utilisés avec circonspection. L’apostat a généralement besoin de se justifier. Il cherche à reconstruire son passé, à excuser ses récentes affiliations et à blâmer ceux qui étaient autrefois ses compagnons les plus proches. […] Les apostats, mis en valeur par la presse, ont parfois cherché à tirer profit des récits de leurs expériences en vendant leurs histoires aux journaux ou en les publiant sous forme de livres (parfois écrits par un ‘nègre’). » Bien loin de toutes ces polémiques stériles, l’Eglise de Scientologie n’a de cesse d’agir pour apporter quelque chose d’utile à la société : des réponses adaptées aux défis de notre temps. Le fait que cela mécontente quelques rares personnes nous apparaît comme un épiphénomène sans grande importance, comparé à l’immense majorité des gens qui, elles, voient d’un très bon œil, les actions de l’Eglise de Scientologie et l’aide qu’elle peut leur apporter. 

Martine Rhein, Responsable des relations publiques de l’Eglise de Scientologie en France


            

Partager