Catégories
Articles récents
AccueilActualitesDarwinisme : Harun Yahya défraie la chronique en France

Darwinisme : Harun Yahya défraie la chronique en France

L’auteur turc de plusieurs « best-sellers » battant en brèche la théorie de l’évolution s’est invité dans le débat en France. Plusieurs de ses ouvrages ont été distribués à la sortie d’établissements scolaires dans le sud du pays, provoquant la condamnation du rectorat de Nice.  

Il s’appelle Harun Yahya, de son vrai nom Adnan Oktar. En Turquie, c’est une star de l’édition et il faut bien le dire un phénomène de foire médiatique. Son émission sur l’islam, co-présentée avec des bimbos aux poitrines « ostentatoires », en a fait un personnage à part, moqué par les uns, célébrés comme le champion du combat contre les thèses « impies » de Darwin, par les autres. Mais c’est à présent en France que l’écrivain-gourou turc fait parler de lui. La distribution de ses ouvrages abondamment illustrés à la sortie de plusieurs écoles du sud de la France, ouvrages s’attaquant à la théorie de l’évolution, ont été ouvertement condamnés par le rectorat de Nice. Alertés par les associations de parents d’élèves, ce dernier a en effet affirmé « sa vigilance à ce qu’aucun ouvrage de ce genre n’entre dans un établissement. » Des exemplaires de ces livres qui affirment que l’étude des fossiles dément toute forme d’évolution ont néanmoins déjà été distribués devant les collèges de Six-Fours-les-Plages, Saint-Tropez et Toulon. De son côté, l’inspection académique du Var a dû exprimé son impuissance face à ce genre d’initiatives. « Tant qu’ils ne rentrent pas dans les collèges, on ne peut rien faire contre ceux qui distribuent ces livres » a-t-elle répondu publiquement. Dix ans après son premier forfait littéraire, l’envoi massif de son livre « L’Atlas de la création » à des institutions scolaires, envoi qui avait poussé le ministère de l’Education nationale à exiger son retrait manu militari, Harun Yahya, présenté comme le chantre du créationnisme musulman et du négationnisme historique, récidive donc une nouvelle fois.

A lire sur le même thème : 

« La biologie de l´esprit », Rémy Chauvin