Catégories
Articles récents
AccueilIslamComment le Prophète rompait son jeûne

Comment le Prophète rompait son jeûne

La tradition prophétique fait référence à plusieurs actes accomplis par le Prophète au moment de la rupture du jeûne jusqu’à l’aube. Moment de la rupture, régime alimentaire, invocation : retour sur le moment type de la rupture du jeûne telle que la vivait le Prophète de l’islam.

Le Prophète vivait sa rupture du jeûne et ses soirées de Ramadan d’une manière particulière qu’il est intéressant de connaître. Le premier élément est la diligence qu’il préconisait quant au moment de la rupture du jeûne en soulignant l’importance de ne pas le prolonger au-delà de la limite car le jeûne n’est pas une mortification mais une libération du corps et de l’esprit. « On ne cesse d’être dans la bonne voie tant qu’on s’empresse de rompre le jeûne ». (Boukhari et Mouslim). Le choix de l’alimentation était frugal et austère : des dattes ou de l’eau, d’après une tradition prophétique rapportée par Anas et recueilli dans les deux livres de sahihs (Boukhari et Muslim).

le Prophète

En Inde, préparatifs pour l’iftar dans un marché local.

Invocations et bénédictions du repas

Au même moment, le Prophète invoquait Dieu en ces termes : « Seigneur ! C’est pour Toi que j’ai jeûné. J’ai rompu mon jeûne en goûtant de Ton bien. Veuille agréer notre oeuvre.
Tu es Celui qui entend tout, dont la Science est infinie », l’iftar (rupture du jeûne) étant un moment privilégié de dévotion et d’invocation de Dieu. Une autre tradition prophétique des nuits de Ramadan est le repas nocturne ou souhour. Ce temps de dégustation comporte des bénédictions. Le Prophète soulignait la spécificité du sahour. « Prenez le souhour, il est toute bénédiction » (Boukhari et Muslim), « Ce qui distingue notre jeûne de celui des gens de Livres (juifs et chrétiens, ndlr), c’est le repas de fin de nuit (souhour) » (Muslim). Le Prophète encourageait à prendre le souhour le plus tardivement possible. « Mon peuple se portera bien tant qu’il hâte la rupture du jeûne et retarde le repas de fin de nuit » (Ahmed). Une pratique confirmée par le Coran. « Mangez et buvez Jusqu’à ce que l’on voit se détacher sur le fond noir de la nuit la lueur de l’aube naissante » (sourate 2, verset 187).

le Prophète

Actes d’adoration spécifiques au Ramadan

D’autres pratiques spécifiques du Prophète (paix et salut de Dieu sur lui) durant le mois du Ramadan sont à mentionner. La lecture et l’étude assidues du Coran, le Ramadan étant par excellence le mois de la Révélation. La générosité et l’insistance à multiplier les dons et les aumônes purificatrices (zakat). La retraite spirituelle ou contemplation pieuse dite de l’i’tikaf qui consistait pour le Prophète à se retirer les dix derniers jours de Ramadan à la mosquée pour y multiplier les adorations et à y demeurer à l’exception des sorties de nécessité.